Défi couture: Le 6ème et dernier mois, une robe

J’arrive maintenant au 6ème et dernier mois de mon défi couture. Lors de ce défi j’ai créé un haut à basque, une jupe en jean et un top sans manche à partir de vieux vêtements, un débardeur à volants, un pantalon fluide et une jupe portefeuille avec volants. Pour ce dernier mois j’avais envie de créer une robe dans un style féminin assez habillé: une robe à volants. Pour la partie défi de la réalisation de la robe, j’ai imaginé un modèle avec de la dentelle. Ce sera la première fois que je couds de la dentelle et le défi sera également dans le fait de créer un haut de robe avec plusieurs empiècements.

Le modèle, une robe à volants:

Pour ce modèle j’ai pris beaucoup de temps pour penser au patron. Car plus il y a d’empiècements, plus il y a de vérifications à faire afin que toutes les pièces coïncident. Comme je voulais un modèle habillé et féminin j’ai choisi de mettre des volants aux épaules (cela permettra également de protéger mes épaules du soleil en été) et de faire une jupe composée de 3 volants.

Robe à volant, défi couture
Dessin du modèle que je souhaite réaliser

Le tissu pour la robe:

J’ai choisi une viscose de chez Pretty Mercerie avec un imprimé coeur.

Le patron :

Pour créer le patron de ma robe à volants j’ai choisi d’utiliser la technique du modelage (sur mannequin) pour le haut de la robe et la technique de la coupe à plat pour le bas de la robe. Pour le haut j’ai récupéré la toile du modelage et j’ai tracé le patron papier et pour le bas j’ai directement tracé le patron sur le papier.

Cependant, une fois que j’avais coupé mon tissu je me suis rendue compte que je n’avais pas prévu de fermeture pour l’enfilage de la robe. j’ai donc dû couper à nouveau les pièces du milieu dos du haut et de la jupe afin de pouvoir insérer une fermeture invisible. J’ai ajouté 1 cm de valeur de couture pour la fermeture. J’ai donc dû recouper ces deux pièces de tissu. Et dans la panique du changement j’ai coupé deux fois le même côté de la jupe ce que m’a demandé de recouper une troisième fois la moitié de la jupe arrière.

défi couture robe
Modelage sur buste devant de la robe
robe modelage sur buste
Modelage sur buste, derrière de la robe

La couture:

J’ai surjeté toutes mes pièces. Comme le tissu est assez fin j’ai dû adapter la tension du fil de la surjeteuse (par rapport aux réglages habituels). J’ai dû baisser la tension car sinon une fronce se crée.

Montage du buste:

J’ai d’abord cousu les pinces. Puis j’ai assemblé les côtés. Ensuite j’ai coupé des biais afin de finir les emmanchures et les encolures.

Création de biais
Biais pour la finition des emmanchures et des encolures
Défi couture, robe à volants
Biais de l’encolure du devant

Ensuite je me suis occupée de coudre les côtés avec les milieux devant et dos. Pour cela il fallait que j’insère les galons de dentelle et les volants. J’ai donc choisi de coudre ma valeur de couture de 1 cm comme un ourlet, ensuite de placer le volant en créant un pli de 0,5cm tous les 5,5 cm. Et j’ai rabattu le centimètre de valeur de couture sur l’envers. Puis enfin j’ai cousu le galon à 0,5cm du bord de ce dernier. J’ai choisi 0,5 cm afin que le jeu de transparence reste présent au travers de la broderie. Cette valeur me permet aussi de coudre dans la partie pleine du galon et facilite ainsi sa couture et la rend quasiment invisible.

Robe à volants
Envers: Rentré de 1 cm des valeurs de couture et pose du galon
Devant de la robe  volants
Endroits: Volants avec un pli de 0,5cm tous les 5,5 cm. Rentré de la valeur de couture à l’intérieur puis pose du galon à 0,5cm.

Puis j’ai cousu le galon qui fait le tour de la taille sur le buste de la robe. De la même façon j’ai rentré la valeur de couture de 1 cm puis j’ai posé le galon.

Montage de la jupe:

Ensuite j’ai commencé la jupe. J’ai assemblé les deux parties de l’arrière avec le devant. Puis, j’ai cousu le milieu derrière jusqu’à l’endroit où la fermeture sera cousue.

Enfin, J’ai cousu les côtés des volants puis les volants sur la jupe. Les volants sont froncés. Le premier volant est cousu bord à bord avec le haut de la jupe, le second à 15 cm du bord haut de la jupe et le troisième à 11 cm du bord bas de la jupe.

Jupe couture des volants
Pose des volants sur la jupe

Puis j’ai fait un ourlet rentré pour chaque volant de la hauteur du surjet afin de le cacher.

ourlet robe à volants
Ourlet rentré à chaque volant

Finalement, j’ai assemblé la jupe au galon de la taille en utilisant la même méthode que précédemment. Et j’ai posé la fermeture.

Robe à volants
Assemblage du buste de la robe et de la jupe au niveau de la taille.

Mon ressenti:

Je suis très contente du résultat de ma robe à volants. Elle correspond tout à fait à ce que j’avais en tête. Par rapport à mon dessin initial je n’ai pas posé de galon sur le bord de chaque volant car j’ai pensé que cela allait les alourdir.

Robe à volants, défi couture
Résultat final de la robe de mon défi 6

Mes réussites/mes échecs:

Une fois ma robe à volants terminée, je me suis rendue compte que les volants avaient du mal à rester en place. De ce fait, j’ai voulu les surpiquer; c’est alors que je me suis rendu compte que je m’étais trompé dans le sens de la pose des volants. En plus, ils sont dans le mauvais sens à droite et à gauche, devant et derrière. Cependant, j’ai choisi de ne pas les découdre car cette partie avait déjà été décousue une fois; car je ne savais pas comment monter cette partie au départ. Le fait de la découdre une deuxième fois pouvait abîmer le tissu. Et puis j’ai vu qu’en photo cela ne se voyait pas. Je vais donc laisser les volants comme ça. Si je me rend compte que cela me dérange, je recommencerais cette partie. De plus, par chance mon erreur est uniforme car le mauvais sens est sur tous les volants.

La prochaine fois j’alignerai le bord de la fermeture avec le haut de l’encolure. J’ai voulu la poser sous le biais car j’avais peur de l’épaisseur mais je pense que cela aurait été plus joli.

Et je changerai les volants des épaules. J’essaierai au lieu de faire un ourlet rentré au bord du volant de faire un rouleauté à la surjeteuse. Car parfois le volant se positionne mal et je me demande si ce n’est pas à cause du poids de l’ourlet.

Je suis très contente du résultat final de cette robe qui m’a demandé 20h de travail de couture. J’ai pensé à noter cette fois car quand on me pose la question je n’en ai aucune idée. Je pense que ce vêtement a été le plus compliqué du défi et de mon expérience de couturière. Cette robe était donc une bonne conclusion pour ce dernier défi.

Robe volants et dentelle, défi couture
Côté de ma robe volant

Et après???

Avez-vous aimez cette série sur mon défi? Qu’aimeriez -vous voir maintenant? Je serais heureuse que vous partagiez votre avis en commentaire afin que nous puissions créer une nouvelle aventure ensemble. Merci pour vos commentaires et vos retours pendant ce défi.

Défi couture: Le 5ème mois une jupe portefeuille

J’arrive maintenant au 5ème mois de mon défi couture. Lors de ce défi j’ai créé un haut à basque, une jupe en jean et un top sans manche à partir de vieux vêtements, un débardeur à volants et un pantalon fluide. J’ai réalisé tous les patrons de ses vêtements par la technique du modelage ou de la coupe à plat. Pour ce mois-ci mon défi a été de créer un modèle que j’avais en tête mais dont les étapes de construction allaient être plus difficiles pour moi. J’ai choisi de créer une jupe portefeuille. En effet, cette jupe semble simple mais l’assemblage m’a demandé pas mal de réflexion. Dans la suite des explications j’utiliserai les termes “devant du dessus” et “devant du dessous” pour parler des deux pans de devant de la jupe portefeuille. Celui de dessous étant celui contre la peau et le moins visible.

Le modèle

J’ai donc choisi de créer une jupe portefeuille avec un volant qui fait le tour de la jupe. La jupe possède des pinces à l’avant et à l’arrière. J’ai choisi de la fermer d’un côté par des pressions et de l’autre par un nœud. Le tissu vient de chez PrettyMercerie.

Le patron

Pour créer le patron, je suis de nouveau partie par la technique du modelage sur mannequin. J’ai ensuite récupéré ma toile pour créer mon patron papier. Heureusement que j’ai vérifié les mesures de mon patron car j’étais à deux doigts de couper une jupe deux tailles trop petite. Comment est-ce possible en partant du mannequin? J’ai mal positionné le fil de trame de mon tissu sur le mannequin et cela a causé une mauvaise coupe. Il doit normalement rester parallèle à la ligne de la taille. J’ai donc refait mon patron.

Modelage sur mannequin
Modelage de la jupe sur mannequin

La couture

J’ai appréhendé le montage de ma jupe au fur à mesure des étapes. Lorsque j’ai commencé à coudre je n’avais aucune idée de comment j’allais la fermer. J’ai d’ailleurs dû recouper la ceinture car ma première coupe ne me permettait pas d’insérer le nœud de façon esthétique.

Les pinces et côtés

J’ai tout d’abord cousu les pinces (vous pouvez voir mes vidéos sur instagram: tracer de la pince puis coudre une pince), puis assemblé les côtés.

couture droite de la jupe portefeuille
Couture des côtés de ma jupe

Les volants

Puis j’ai cousu le volant du bas. J’ai longuement hésité entre froncer le tissu ou le plier. Finalement, les plis semblent créer plus de fluidité, de mouvement et donne un rendu plus habillé. J’ai choisi de faire comme pour mon haut du défi 3; c’est à dire un pli de 1 cm tous les 4 cm. J’ai plus de 2m de tissu de volant, cela a été long mais le résultat est à la hauteur de mes espérances. Le plus difficile pour placer le volant a été de faire en sorte que les coutures de côtés du volant et de la jupe correspondent. Ensuite, j’ai choisi de surpiquer le volant afin de maintenir l’épaisseur de la couture en place.

Surpiqûre du volant sur la jupe
Surpiqûre du volant (en pointillé bleu)

Ensuite, pour l’ourlet du volant, j’ai choisi de faire un ourlet rentré de la hauteur du surjet (un peu de moins de 5mm) afin d’avoir une belle finition. J’ai choisi l’ourlet rentré afin que le surjet ne se voie pas si l’envers du volant est visible lors des mouvements ou avec le vent.

Ourlet rentré
Ourlet rentré de la hauteur du surjet (finition du tissu pour éviter l’effilochage)

La ceinture

Ensuite, je me suis attaquée à la ceinture et le système de fermeture de ma jupe portefeuille. Je voulais un nœud sur le côté. Pour cela il a fallu que je fasse la ceinture en 3 parties (devant du dessus, dos et le devant du dessous). Il faut qu’une partie du nœud soit cousu entre l’arrière et le devant du dessous et l’autre vienne du coté devant du dessus.

Jupe portefeuille
Insertion du nœud dans la ceinture, côté du dessus
Jupe portefeuille avec noeud
Insertion de la deuxième partie du nœud dans la couture de la ceinture du devant du dessous et de l’arrière

Et pour fermer le côté du dessous j’ai choisi de mettre des pressions.

fermeture de la jupe portefeuille par des pressions
Fermeture de la jupe par des pressions

J’ai également choisi de coudre le volant dans la ceinture du côté du dessous et de le laisser libre sur le côté du dessus. Pour la finition j’ai fait un petit ourlet comme vous pouvez le voir sur la photo en dessous. Coudre le volant du dessous dans la ceinture évitera que celui-ci crée de l’épaisseur sous la jupe.

jupe portefeuille à volant
Finition du volant de devant du dessus.

Mon ressenti:

Lorsque j’ai terminé la jupe j’étais vraiment très contente du résultat. Le style correspond à ce que j’avais en tête. Je suis satisfaite de mon choix des plis à la place des fronces. Les plis créent un volant discret mais défini. Peut- être que la prochaine fois je remplacerai les pressions par un nœud créé par une fine bande de tissu. Cela me permettrais d’ajuster au mieux la taille de la jupe en fonction de mes envies.

Jupe portefeuille
Résultat de la jupe portée

Mes réussites/ Mes échecs:

Je suis très contente du rendu de la jupe. J’aime l’association du tissu et de cette coupe de jupe. Je suis contente d’avoir réussi à coudre une telle quantité de tissu (plus de 2m de volant) et que cela rende bien.

La prochaine fois je changerai certainement les pressions par un petit nœud.

Je pourrais faire le nœud de fermeture quelques centimètres plus long.

J’ai également créé de trop grandes pinces à l’arrière de la jupe. Au lieu de n’avoir que deux pinces à l’arrière j’en créerai 3 ou 4 la prochaine fois.

En conclusion, je suis très contente de pouvoir ajouter cette jupe à ma garde-robe d’été. J’ai appris beaucoup de choses au niveau du montage, il faudrait que je crée un petit guide pour réfléchir à tout les détails et éviter à avoir a recouper mon tissu en cas d’erreur.

Jupe portefeuille avec noeud
Devant de la jupe portefeuille

Défi couture: le 4ème mois, un pantalon fluide

Cela fait maintenant 4 mois que je me suis lancé le défi de créer un patron/un vêtement par mois. Les 3 premiers mois j’ai créé un haut à basque, une jupe en jean et un top sans manche à partir de vieux vêtements et le troisième mois j’ai créé un débardeur à volants. Tous ces modèles ont été créés avec la technique du modelage sur mannequin. Après ces 3 essais je me sens plus à l’aise avec cette technique. Pour que ce défi reste un challenge à relever, j’ai choisi de créer le patron de ce mois-ci avec la coupe à plat. Le modèle que j’ai choisi de créer est un pantalon un peu large avec un tissu fluide pour l’été.

Le modèle

Le pantalon que j’ai choisi de réaliser est une coupe assez droite et resserrée dans le bas. Le pantalon a une coupe large et se resserre progressivement du genou à la cheville. Ce pantalon a des pinces à l’avant et à l’arrière afin de créer une coupe fluide, qui reste féminine. Le pantalon se ferme par une fermeture invisible sur le côté.

Le patron

J’ai créé le patron par la méthode de la coupe à plat. Pour cela, je me suis servie de mes connaissances apprises lors de ma formation au métier de styliste-modéliste et des différentes coupes que l’on peut trouver sur internet. Comme c’était mon premier pantalon j’ai choisi de le tester dans une viscose à bas prix. Mon but final étant de réaliser le pantalon dans tissu lin-viscose. J’aime beaucoup porter cette matière. Je l’ai découverte en faisant mon premier défi.

Test patron initial

J’ai donc réalisé le patron en créant le patron d’un pantalon droit et j’ai ensuite ajouté 2 cm afin d’avoir un pantalon plus large: c’est une des possibilités de la coupe à plat.

patron de pantalon
Fourche arrière du pantalon

Test patron retravaillé:

J’ai ajouté 3 cm au niveau de la largeur de la fourche avant et 3 cm également au niveau de la hauteur de la fourche arrière. Cette fois j’ai coupé la ceinture en deux morceaux (ceinture devant et ceinture derrière) afin d’avoir un peu plus de tenue.

Fourche avant du pantalon
J’ai ajouté 3 cm au niveau de la largeur de la fourche avant du pantalon

La couture

Test patron initial:

J’ai donc ajouté les valeurs de couture de 1 cm autour de mon patron, j’ai coupé les pièces. Afin que le pantalon ait une belle coupe aussi bien à l’avant qu’à l’arrière il y a des pinces au pantalon. Cela permet qu’il suive mieux les courbes du corps.

Marge de couture
Tracé des marges de coutures

Comme c’est un pantalon en tissu fluide je n’ai pas surpiqué les coutures de l’entrejambe ni de l’extérieur. J’ai d’abord cousu les deux parties (avant et arrière).

J’ai ensuite assemblé les deux jambes, monté la ceinture et la fermeture invisible. Finalement j’ai terminé par le bord du bas.

Test patron retravaillé:

J’ai procédé à l’assemblage de la même façon. La seule différence a été la ceinture en deux parties.

Mon ressenti

Le patron initial:

Lorsque j’ai essayé le pantalon j’étais très contente de la coupe. Par contre l’entrejambe est légèrement serré. Pour mon confort quotidien, je vais donc modifier mon patron. Selon les conseils d’Artesane dans un article sur le blog de PaulineAlice; je vais modifier la fourche à l’avant du pantalon et l’élargir. J’ai aussi pu noter que la ceinture du pantalon est trop basse à l’arrière je vais donc remonter la hauteur de la fourche arrière.

pantalon fluide en viscose
Premier pantalon issue du premier patron (tissu 100% viscose)
patron de pantalon
Vue arrière du pantalon un

Le patron retravaillé:

Quand j’ai essayé le pantalon, je l’ai trouvé trop lâche sur le devant donc j’ai refait ma couture et j’ai retravaillé la courbe de la fourche jusqu’à obtenir le résultat souhaité.

Pantalon fluide en lin et viscose
Résultat du deuxième pantalon (tissu mélange lin et viscose)
Pantalon été
Pantalon deux vue de côté

Mes réussites/mes échecs

Le fait de faire un premier patron aura été utile car cela m’a permis de retravailler la fourche du pantalon. Comme le pantalon me va quand même je vais donc pouvoir bénéficier de deux pantalons neufs pour ce défi.

Finalement ajouter 3 cm de plus au niveau de la largeur de la fourche n’était pas la meilleure option. Après avoir cousu mon deuxième pantalon cela faisait trop lâche à mon goût sur le devant. J’ai donc plutôt retravailler la courbe de la fourche. Je créerai un nouveau patron avec cette correction. L’ajout de 3 cm de plus à la hauteur de la fourche était par contre parfait. Le rendu est plus joli au niveau de l’arrière du pantalon. Ce que j’ai pu également noter c’est que le rendu du pantalon semble différent en fonction du tissu 100% viscose et le tissu mélange lin viscose.

Ce défi m’aura permis de réaliser mon premier pantalon avec la coupe à plat. Il m’aura permis d’en apprendre plus sur la fourche du pantalon et ses modifications.

Je suis très fière de ce pantalon qui est très très confortable. Il a un style habillé mais également plus décontracté en fonction du haut que j’associe. Je cherchais ce genre de pantalon depuis très longtemps. Je suis très heureuse d’avoir pu me le créer.

Je serais ravi que vous me disiez en commentaire de cet article lequel vous préférez.

Moi, je préfère la couleur du premier pantalon qui sera plus facile à associer avec la coupe du pantalon deux 🙂

Défi couture: bilan du troisième mois

Comme vous le savez certainement maintenant, je me suis lancé le défi couture de créer un patron par mois et de réaliser le vêtement. Lors du premier mois de mon défi couture j’ai créé un top à basque et le deuxième mois j’ai créé une jupe en jean à partir de jean d’homme usé et un haut à partir d’une chemise. Pour ce troisième mois je voulais me lancer le défi de coudre des volants sur le devant et le dos d’un haut; chose que je n’ai jamais faite.

Le modèle

En cette saison printanière, j’ai choisi de réaliser un débardeur. La tendance actuelle étant aux volants sur les épaules, j’ai choisi de faire parcourir le volant du devant au dos. J’ai choisi un tissu rayé bleu et blanc 100% viscose. J’ai choisi ce tissu car sa fluidité serait intéressante pour les volants. Ce type de tissu est également léger pour l’été.

Le patron

Pour créer le patron j’ai utilisé la technique du modelage. Le modelage m’a demandé environ 6h. J’ai d’abord épinglé ma toile à patron sur le mannequin afin de créer le buste.

modelage buste
Modelage du buste devant

Puis j’ai créé les bretelles et les volants.

modelage bretelles et volants
Modelage des bretelles et volants
Modelage dos
Modelage du dos, des bretelles et des volants

Puis j’ai tracé le patron sur du papier à patron et effectué les corrections de lignes afin que l’assemblage des différentes parties soit juste.

Tracer du patron papier
Tracer du patron papier

La couture

Afin d’avoir un débardeur bien ajusté il est légèrement cintré à la taille et j’ai fait deux pinces poitrines. Pour les finitions des emmanchures j’ai découpé un biais et je l’ai cousu sur le bas de l’emmanchure. L’encolure devant et l’encolure carrée du dos sont également finies par un biais. J’ai ensuite cousu les bretelles que j’ai fait séparément. Pour le modèle j’ai décidé d’ajouter une bande de tissu sur laquelle sont cousus les volants et qui commence du bas du buste et qui va jusqu’à l’encolure du dos. Elle me permet de coudre le volant avec une belle finition.

Pour le bord des volants j’ai cousu un ourlet rentré de 0,5cm sur les côtés et sur le bas. Cette étape prend un peu de temps mais permet d’avoir une belle finition. Pour créer les volants j’ai fait un pli de 0,5cm tous les 4 cm. J’ai ensuite cousu ces volants à la bande qui est cousue sur le débardeur. La bande est 1 cm plus longue que les volants afin qu’elle soit pris dans l’ourlet du bas.

Création de volants
Les volants sont créés par un pli de 0,5cm tous les 4 cm.

Au total il m’aura fallu une quinzaine d’heures pour coudre ce top à volants.

Mon ressenti

Je suis contente du résultat. Le tissu que j’ai acheté chez Pretty mercerie est doux, fluide et de bonne qualité.

Haut à volants
Devant de mon débardeur à volants créé pour mon troisième mois du défi: un mois une création de patron et couture
Dos débardeur à volants
Le dos de mon débardeur. J’aime l’effet créé par les volants dans le dos.

Mes réussites/mes échecs

Pour ce défi couture, la construction du débardeur a été beaucoup plus difficile que prévu. Premièrement j’aurais dû intégrer la découpe de la bretelle avec celle du devant et dos car cela m’a demandé du temps afin de créer une belle finition. D’un autre côté cela m’a permis d’essayer le buste et ensuite de choisir la hauteur de bretelle idéale. Deuxièmement, les ourlets des volants ont été longs à faire mais le résultat est joli. Les volants étaient la partie qui me faisait le plus peur dans ce défi couture mais finalement j’ai facilement trouvé le rendu que je souhaitais. Troisièmement si je devais le refaire à nouveau avec un tissu à motif je penserais aux raccord du motif dans le dos. Car là les rayures ne sont pas alignées. Cela vient aussi du fait qu’au cours du montage j’ai changé la façon de faire les finitions du dos. Mais je suis vraiment satisfaite du résultat!

Mon défi couture: deuxième mois

Je me suis lancé un défi de couture il y a maintenant deux mois. Vous pouvez voir le bilan de mon premier mois ici. Pour ce deuxième mois j’ai choisi de faire quelque chose de différent.

Le modèle

Pour ce défi couture, j’ai utilisé de vieux vêtements que j’ai retravaillé pour en faire de nouvelles formes. Mon défi est normalement de créer un patron et un vêtement par mois. Ici comme je n’ai pas vraiment eu à créer de patron j’ai décidé de faire deux vêtements: une jupe en jean et un haut à partir d’une chemise.

Le patron

Pour créer les deux vêtements je me suis basée sur la technique de modelage sur mannequin.

La jupe

La ceinture

Pour la jupe j’ai choisi de la créer à partir de jean d’homme usés. J’en ai récupérés plusieurs et j’ai d’abord cherché s’il y en avait un dont la taille au niveau de la ceinture me convenait. J’ai trouvé un jean noir dont la taille était confortable. Ce jean va donc devenir la base de ma jupe. Ainsi j’évite de créer une nouvelle ceinture.

Le devant

J’ai commencé par découdre l’entrejambe de ce jean.

création d'une jupe à partir d'un jean
Ouverture des coutures de l’entrejambe à l’aide du découd vite

J’ai donc ensuite posé la jupe sur mon mannequin. Et j’ai coupé les jambes en fonction de la longueur de jupe souhaitée (longueur finale+ valeur de couture de l’ourlet entre 1 et 3 cm ou jupe sans ourlet).

Créer une jupe en jean
Pose du jean ouvert à l’entrejambe sur le mannequin

Tout d’abord j’ai épinglé le devant de la jupe afin de prendre la longueur de tissu nécessaire à bien fermer le devant et qu’il soit bien plat au niveau de la jonction avec la braguette.

Créer une jupe avec de vieux jeans
J’ai épinglé le devant en faisant bien attention à bien positionner le tissu à la jonction avec la braguette

L’arrière

J’ai ensuite observé que l’arrière du jean était très usé. Si je ne voulais pas coudre une jupe qui allait se trouer dans quelques semaines il fallait que je trouve une solution pour ajouter du jean en bon état à cet endroit.

Plusieurs idées me sont venues comme celle de faire une jupe dont le devant et le derrière viennent de deux jeans différents. Cependant, pour cette idée j’ai été confrontée à deux problèmes: premièrement un seul jean n’était pas troué à cet endroit mais la couleur ne contrastait pas bien avec celle de base et deuxièmement tous les autres jeans était très usés à l’arrière.

Il fallait donc que je trouve une autre solution. Et pour cette solution il fallait que j’utilise du jean qui provenait de la jambe car à ce niveau ils étaient tous en bon état.

J’ai eu l’idée de faire une forme de triangle à l’arrière avec un jean gris que j’avais récupéré également et dont la couleur s’associait bien à celui de base.

J’ai donc coupé la hauteur de jambe dont j’avais besoin, ouvert la jambe en deux. Et choisi pour l’harmonie du vêtement d’aligner la couture surpiquée de la jambe à celle de l’arrière du jean de base. Et comme je trouvais qu’il manquait un élément j’ai ajouté juste pour la décoration un petit triangle en bas du jean de base.

Faire une jupe à partir de deux jeans
A l’arrière j’ai utilisé la jambe d’un deuxième jean pour créer cette forme de triangle.

Ensuite je me suis rendu compte que je n’aimais pas trop les poches de ce jean. Donc je les ai décousues et à la place j’ai mis celles du jean gris.

changer les poches arrières de la jupe en jean
J’ai ajouté les poches arrières du jean gris

La chemise

Pour ce deuxième projet j’ai choisi de partir d’une chemise d’homme trop grande. Je souhaitais la transformer en un haut avec une encolure ronde et des manches courtes.

J’ai posé la chemise sur mon mannequin et l’ai coupée à la longueur souhaitée en tenant compte de la valeur de couture pour l’ourlet. J’ai épinglé les côtés pour ajuster la chemise à ma taille.

Retravailler une chemise
J’ai coupé les manches de la chemise et raccourci la chemise à la longueur souhaitée.

Ensuite, j’ai tracé les lignes de l’encolure et des emmanchures.

Découpe de manches de chemise
J’ai tracé l’emmanchure que je souhaitais obtenir.

La couture

La jupe

J’ai retiré la jupe du mannequin. Je l’ai posée à plat et j’ai tracé les lignes correctement afin d’avoir de belles coutures droites.

Tracé des lignes
Pose à plat des différents éléments de la jupe et tracé des lignes droites

Coudre la jupe m’a demandé une demi-journée.

La chemise

J’ai créé une pince à la poitrine afin de parfaire l’ajustement de la chemise. J’ai coupé dans les manches des biais pour des finitions plus professionnelles de l’encolure et des emmanchures.

Coudre tous les éléments de cette chemise m’a demandé un peu plus de temps que la jupe car les biais sont plus longs à coudre.

Création de biais dans des manches
J’ai découpé les biais pour l’encolure et les emmanchures dans le tissu des manches. J’ai coupé des bandes de 3 cm de largeur.

Le résultat final de mon défi couture

La jupe

Jupe en jean
Résultat final de ma jupe en jean porté

La chemise

Haut femme à partir d'une chemise d'homme
Voici le résultat final de mon haut obtenu à partir de la chemise

Mon ressenti

Je suis très satisfaite de la jupe. Je l’ai portée, elle est très agréable, elle sera facile à porter avec une multitude d’options de hauts. Je suis contente du rendu de l’arrière.

Par contre je suis un peu moins satisfaite du rendu de la chemise. Le style que j’ai obtenu ne répond pas vraiment à mes attentes.

Mes échecs/mes réussites

Pour la chemise j’ai rencontré plusieurs obstacles qui ont fait que le rendu finale n’est pas exactement ce que j’avais en tête. Premièrement il y avait des taches sur le tissu, notamment au niveau de l’encolure. J’ai donc du couper une encolure avec un arrondi un peu différent de ce que j’avais en tête. Ensuite, le tissu était de très mauvaise qualité. Le fait de piquer le tissu avec le épingles ou de la coudre a créé des accros dans le tissu qui sont assez visibles je trouve. Et à la taille j’aurais dû travailler autrement le rendu.

Je suis par contre très contente de ma jupe j’ai hâte de pouvoir la porter lors des beaux jours.

En conclusion

Lors de ce défi couture, j’ai beaucoup aimé travailler à partir de vieux vêtements. Cela m’a permis de développer ma créativité, de devoir penser autrement la conception du vêtement, de coudre également autrement avec les coutures déjà présentes. Je pense cependant que comme pour un projet à partir d’un patron il faut partir d’une bonne matière pour avoir un bon résultat.

J’espère que cet article sur mon défi de couture vous inspirera pour vos futures créations.