5 Idées de cadeaux de Noël à coudre

Dans cet article je vais vous partager 5 idées de cadeaux de Noël à coudre facilement. Coudre un cadeau de Noël permet de réaliser un cadeau plus personnel car vous avez investi votre temps dans ce cadeau, ce cadeau est également unique et personnel. De plus pour les personnes qui ne cousent pas, savoir coudre est perçu comme un super-pouvoir, donc ce cadeau fera son petit effet.

Voici les 5 idées:

Le temps de réalisation de chaque cadeau à coudre est indiqué à titre indicatif. Il variera en fonction de votre expérience en couture et également en fonction des matières choisies.

Cadeau 1: Coudre un nœud papillon (réalisation 1 à 4h)

Le tissu

Vous pouvez réaliser votre nœud papillon dans le tissu de votre choix, sachant que l’option la plus facile est un coton. La seule limite du nœud papillon que j’ai pu expérimenter est que si le tissu est très épais il faut réduire les marges de couture et assembler les deux parties du nœud à la main.

Pour réaliser votre nœud papillon vous aurez besoin de 4 rectangles (valeur de couture incluses de 1cm):

  • 1 fois 14cm*22cm
  • 1 fois 14cm*16cm
  • 1 fois 6cm*9cm
  • 1 fois 6 cm*votre tour de cou + 8 cm (pour un nœud réglable, 6 cm pour un nœud non réglable)

Si votre tissu a tendance à se froisser lors de la manipulation repassez les rectangles à la fin de chaque étape.

La mercerie:

Pour un nœud non réglable: une agrafe de 20mm de largeur (broderieiciailleur)

Pour un nœud réglable: une agrafe de 20mm de largeur (broderieiciailleur) et une boucle réglable à coulisse (mondial tissu)

La couture:

1.Couture des deux rectangles de 14cm de largeur:

Premièrement, coudre chaque rectangle de 14cm de hauteur, endroit contre endroit sur la longueur (22cm et 16cm)

Retourner le rectangle

Placer cette première couture au centre du dos

Coudre un nœud papillon
Placer la couture au milieu au dos

Plier en deux le rectangle dans le sens de la longueur avec la première couture face à vous. Coudre les extrémités ensemble.

Construction nœud papillon
Coudre les extrémités

Retournez-le pour que la première couture se trouve à l’intérieur.

Deuxièmement, recommencez ces mêmes opérations avec le deuxième rectangle de 14cm de largeur.

2. Assemblage des deux rectangles de 14 cm de largeur.

Coudre les deux rectangles ensemble en les superposant. Faire une couture au milieu. C’est à ce moment que le tissu trop épais demande une couture à la main. J’ai donc cousu les milieux ensembles à la main. Sinon faites un point droit au milieux sur la hauteur

Création nœud papillon
Assembler les deux premiers rectangles ensemble avec une couture (en pointillé rouge)

Passer un fil autour de ces deux rectangles afin de resserrer le centre.

Former le nœud
Resserrer le centre

3. Former le nœud papillon

Coudre le rectangle de 6cm*9cm sur la longueur, le retourner.

Ensuite vérifier que ce rectangle recouvre le centre du nœud dans sa partie resserrée. S’il est trop long, recouper ce qui est en trop (en tenant compte de la valeur de couture). Plier ce rectangle en deux dans la longueur en plaçant la première couture face à vous. Coudre les extrémités (comme dans la partie 1). Vous obtenez le cercle a positionner autour du nœud.

Coudre le centre du nœud papillon
Cercle (obtenu à partir du petit rectangle) à placer autour du nœud

Ce cercle doit permettre de faire passer le nœud à l’intérieur mais il doit également être assez serré pour que le nœud reste en place.

Le nœud du nœud papillon
Le nœud est terminé

Vous avez obtenu le nœud.

4. Former le tour de cou.

Prenez le rectangle du tour de cou et le coudre sur la longueur. Retournez le rectangle et placez la couture sur le milieu.

Le tour de cou
Placer la couture de la longueur au centre et au dos

4.1 Pour un nœud réglable.

Placez la coulisse: passez l’extrémité du tour de cou en-dessous de la barre du milieu puis faite la ressortir de l’autre côté en plaçant l’envers face à vous (illustration ci-dessous).

Faites passer la partie plate de l’agrafe.

Pose de la boucle réglable
Pose de la boucle; étape 1

Repasser à nouveau l’extrémité sous la barre de la coulisse.

Pose de la boucle réglable à coulisse
Pose de la boucle étape 2

Pliez l’extrémité à 2 cm et cousez à 1 cm du bord du tour de cou

Coudre un nœud papillon réglable
Fin de la pose de la boucle

Placez le tour de cou dans le cercle autour du nœud.

Sur l’autre extrémité, placez la deuxième partie de l’agrafe. Rabattez 2 cm de tissu et cousez à 1 cm.

Pose de l'agrafe
Pose de la deuxième partie de l’agrafe

4.2 Pour un nœud non réglable

Faites la même choses sans la boucle.

Votre nœud est terminé.

J’ai également réalisé une vidéo de la construction du nœud sur instagram, vous pouvez la visionner ici.

Le nœud papillon est un accessoire du dressing masculin que les femmes peuvent également emprunter tel qu’il doit être porté, vous pouvez aussi le transformer en bracelet (faites un nœud plus petit), en remplaçant le tour de cou par un tour de poignet ou en bandeau pour les cheveux en remplaçant le tour de cou par un élastique.

Nœud papillon pour femme
Exemple de nœud papillon-bracelet
Cadeau 2: Coudre une trousse ou pochette aux finitions parfaites (1h à 2h)

Une trousse ou pochette est toujours une bonne idée cadeau. Elle peut être utile pour aller à l’école, pour le travail, pour ranger ses sous-vêtements en voyage, pour ranger des écouteurs, …

Le tissu (marges de couture de 1 cm comprises):

Vous pouvez réaliser la trousse ou pochette dans le tissu de votre choix.

Avec une fermeture éclair de 30cm il vous faudra

  • 2 rectangles de 27cm*32cm
  • 2 carrés de 5 cm pour la finition de la fermeture

Vous pouvez bien sûr adapter les mesures en fonction de vos envies.

1. Préparation de la fermeture éclair:

Pour une obtenir une jolie finition de la fermeture éclair et de la pochette nous allons coudre des rectangles aux extrémités de cette dernière.

Tout d’abord, pliez vers le centre 1cm du petit carré

Finition pour fermeture, carré de 5 cm replié
Repliez les extrémités de 1 cm vers le centre

Repliez en deux. Le rectangle doit avoir une largeur de 1,5cm

Finition fermeture
Repliez en deux

Coupez les extrémités de la fermeture à 1,5cm des dents

Fermeture pour la pochette
Couper les extrémités de la fermeture

Placer la fermeture dans le pli, coupez le surplus, cousez sur la largeur de la fermeture

Finition pour fermeture
Coudre la finition

Montage de la pochette

Ensuite, coudre la fermeture sur le premier rectangle de la pochette endroit contre endroit. Pour déplacer le curseur de la fermeture au fur et à mesure il faut soulever le pied de biche.

Montage de la fermeture de la pochete
Coudre la fermeture sur le premier rectangle de la pochette
Coudre la fermeture
Coudre la fermeture

Surpiquez cette couture sur l’endroit à 2 mm

Coudre le deuxième rectangle de la même façon

Coupez le tissu au ras de la fermeture pour une jolie finition.

Finition au niveau de la fermeture
Couper le bord du tissu

Finalement, pour des finitions parfaites nous allons réaliser des coutures anglaises.

Épinglez envers contre envers un côté de la pochette en poussant la finition de la fermeture vers l’extérieur

Coudre envers contre envers
Étape 1 de la couture anglaise coudre envers contre envers

Coudre à 5mm du bord

Couper la valeur de couture à 3mm

Couper la marge de couture à 3mm
Coupez la marge de couture à 3mm

Retournez endroit contre endroit. Placer la finition de la fermeture dans le couture de côté afin de créer un arrondi. Épinglez et cousez à 5mm du bord.

Finition de la pochette
Finition de la pochette
Couture anglaise
Couture anglaise sur l’envers

Faites la même chose de l’autre côté.

Pour le fond de la pochette réalisez la même couture. Lors de la couture endroit contre endroit vous pouvez replier le bord vers l’intérieur de 2cm (ou plus si vous le souhaitez) de façon à créer du volume dans le fond de la pochette.

Pli pour soufflé
Créer un pli pour former un soufflé qui permet de créer du volume

Votre pochette est terminée

Cadeau 3: Coudre un étui de brosse à dent pour le voyage (1h30 à 2h)

Pour ce projet j’ai choisi de faire l’extérieur de l’étui dans une toile de coton et l’intérieur avec du pul (c’est un textile qui est imperméable et respirant). Ce tissu est assez épais et rend la réalisation un peu plus délicate, pour la simplifier vous pouvez choisir un coton enduit par exemple. Pour ce projet l’imperméabilité n’a pas besoin d’être parfaite car en théorie peu d’eau sera sur la brosse à dent ou le dentifrice. Vous pourriez également choisir de mettre de l’éponge à l’intérieur.

Cependant, pour bien coudre votre tissu imperméable et garder ses propriétés il faut éviter de l’épingler (car cela crée des trous). Utilisez plutôt des pinces ou maintenez bien le tissu en cousant: l’avantage de ces tissus est que la face imperméable ne glisse pas, ce qui permet de les coudre facilement sans épingle. Pour avoir une bonne imperméabilité évitez le fil en coton qui conduit l’eau et utilisez une aiguille de taille 70 à 80.

Le tissu (les marges de couture de 1 cm sont incluses):

Pour l’étui: Coupez deux rectangles dans chaque tissu (intérieur et extérieur) de 24cm* 10cm.

Pour le rabat: Tracez un rectangle de 6cm*10cm. Sur un côté de 10cm, tracez une droite perpendiculaire et au centre du côté. Placez sur cette droite un point à 2cm. Reliez ce point aux angles du rectangle. Coupez cette forme une fois dans chaque tissu.

Patron de l'étui de brosse à dent
Patron du rabat (attention cette image n’est pas à l’échelle)

La couture

L’étui:

Commencez par coudre les deux morceaux de l’étui intérieur endroit contre endroit (pour le pul la face enduite -lisse- est l’endroit. Couper la marge de couture à 5mm. Faites la même chose pour le morceau extérieur et dégagez les angles de cette partie en coupant en diagonale autour de l’angle à 3 mm de la couture.

Coudre endroit contre endroit
Coudre endroit contre endroit et couper la marge de couture à 5mm

Puis, placez les deux parties de l’étui endroit contre endroit en plaçant l’intérieur de l’étui à l’intérieur de la partie extérieure.

Coudre la doublure
Les deux parties de l’étui sont positionnées endroit contre endroit

Cousez-les ensemble sur un côté. Laissez le deuxième côté ouvert afin de pouvoir retourner l’étui et insérer le rabat.

Retourner la doublure
Retourner l’étui

Pour le rabat

Cousez les deux morceaux endroit contre endroit. Dégagez les angles.

Création du rabat
Coudre le rabat endroit contre endroit

Retournez le rabat et faites une surpiqûre à 2mm du bord.

Assembler l’étui et le rabat:

Placez le rabat entre le tissu extérieur et le tissu intérieur. Cousez en plaçant le pied presseur à l’intérieur de l’étui.

Cousez une pression

Votre étui à brosse à dent est terminé.

Cadeau de noël étui de brosse à dent
Étui de brosse à dent terminé

Cadeau 4: Coudre un tote bag (réalisation 2 à 4h)

J’ai déjà réalisé un article sur la réalisation d’un tote bag que vous pouvez allez voir ici.

Cadeau 5: Coudre un sac à pain ( 1h)

Pour ce cadeau à coudre j’ai réalisé une vidéo sur instagram que vous pouvez regarder ici.

Pour ce projet, j’ai la chance de pouvoir écrire un article invité sur le blog le zéro déchet c’est facile où vous pourrez retrouver toutes les instructions pour créer un sac à pain bientôt en photos (ce sac peut transporter 1 à 2 baguettes). La méthode utilisée pour le sac à pain est la même que celle pour le sac à vrac (seule les mesures changent).

Conclusion

J’espère que grâce à ces idées de cadeaux à coudre, vous pourrez coudre vous même vos cadeaux ou que cet article vous aura mis sur une piste.

Si vous réalisez une de ces créations n’hésitez pas à me taguer @lepatrondemesreves ou utiliser le #creationlpdmr. Je serai heureuse de voir les idées que vous avez eues et j’adore voir l’expression de la créativité. N’hésitez pas si vous avez la moindre question de compréhension ou de réalisation d’un de ces projets.

Si cet article vous a plu et que vous êtes débutant en couture, vous pouvez lire mon article ici sur les 10 outils pour démarrer en couture.
Si vous aimeriez apprendre à créer vos vêtements et vos patrons vous pouvez lire mon article sur les outils pour démarrer la création de patrons ici.

Faire son biais facilement avec n’importe quel tissu.

Dans cet article je vais vous expliquer comment couper du biais pour réaliser la finition de vos emmanchures et encolures dans le tissu dans lequel vous avez réalisé votre vêtement. Le biais permet d’obtenir une belle finition.

Faire son biais pour finir une emmanchure et une encolure
Finition d’emmanchures et d’encolure avec un biais

Qu’est ce que le biais?

Il se situe à un angle de 45° par rapport à la lisière du tissu. C’est selon cet angle que le tissu à son maximum d’élasticité.

Représentation schématique du textile
Représentation schématique du textile

Pourquoi utiliser le biais pour les finitions?

On l’utilise pour les finitions afin de pouvoir correctement placer le tissu dans l’arrondi grâce à son élasticité.

Couper du biais

Si vous réalisez un vêtement dans un tissu et que vous voulez créer le biais, placez d’abord vos pièces de vêtement avant de couper ce dernier. J’ai réalisé une vidéo sur instagram sur la coupe du biais que vous pouvez regarder ici.

Pour le couper, il faut tracer une ligne à un angle de 45° par rapport à la lisière.

Tracer un angle à 45° par rapport à la lisère
Couper à 45° (ligne rouge)

Tracer une ligne qui correspond à la longueur souhaitée (longueur de votre emmanchure ou encolure+ la marge de couture).

Mesurer la longueur d'emmanchure
Longueur d’emmanchure: mesurer à l’aide du mètre ruban la surface à recouvrir avec le biais dans l’emmanchure (même principe pour l’encolure). En noir: représentation schématique du patron au niveau de l’emmanchure et en rouge représentation schématique de la longueur d’emmanchure.
Tracer son biais à la craie
Tracer une ligne de la longueur désirée à un angle de 45°

Ensuite tracer une ligne parallèle à cette dernière. Personnellement je la trace à 4 cm pour mes finitions mais vous pouvez choisir de la faire plus grande.

Tracer une ligne parallèle à la première à 4 cm pour créer le biais
Tracer une ligne parallèle à la première à 4 cm

Ensuite coupez ce rectangle (4cm de largeur sur X cm de longueur d’emmanchure/encolure).

Faire son biais
Coupez le biais

Pour pouvoir le coudre facilement il faut créer deux plis. Repliez sur la longueur 1 cm de tissu vers le centre de chaque coté. Puis repasser.

faire son biais
Repasser le biais pour le préparer à la couture

Vous avez maintenant un biais prêt à être cousu. Dans cet article j’ai réalisé mon biais dans une flanelle de pretty mercerie.

Si vous souhaitez créer du biais mais que vous n’avez plus assez de longueur de tissu, vous pouvez :

  1. faire varier l’angle de quelques degré, cela n’aura pas d’incidence sur la réussite de votre projet.
  2. Assembler plusieurs morceaux de biais en les cousant de façon à placer cette couture à l’intérieur du biais. La couture entre ces deux morceaux de biais se fera par une couture à 45° par rapport aux côtés du rectangle.

Conclusion

Vous pouvez maintenant créer tous vos biais. Vous pouvez donc choisir de les créer dans le même tissu que votre projet ou de jouer sur les couleurs.

Le biais permet d’obtenir une finition soignée et de permettre un bon maintien du tissu au niveau des emmanchures et encolures.

Si cet article vous a intéressé vous pouvez lire mes articles sur mon défi personnel ici, où j’ai utilisé cette méthode pour toutes mes finitions d’encolures et d’emmanchures.

La semaine prochaine je vous partagerais 5 idées cadeaux de Noël à coudre facilement.

Tout savoir sur les textiles

Ils existe une grande variété de textiles. Ceux-ci peuvent être distingués selon leurs procédés de fabrication, les fibres utilisées ainsi que les produits utilisés pour leur fabrication.

Les fibres

Les textiles sont fabriqués à partir de différents types de fibres: les fibres naturelles (animales ou végétales) et les fibres chimiques (fibres artificielles ou synthétiques).

Les fibres textiles naturelles

Les fibres animales

Elles sont composées de protéines particulières. Il existes les soies, les fibres produites à partir de poils, fourrures ou laines et les plumes. Les plus utilisées sont: les laines de mouton, les soies issues du ver à soie et le mohair de la chèvre angora (nrgaia).

1)La soie

La plus connue est fabriquée à partir de cocons des larves de ver à soie Bombyx mori. Les vers sont élevés en captivité (sériculture). La soie est une fibre de 5 à 10µm (1/10000 de cm). La soie est appréciée car elle reflète la lumière grâce à la structure de sa fibre (prisme triangulaire dans sa structure transversale).

2)La laine

La laine est dérivée de la fourrure des animaux, principalement des moutons, des chèvres, des alpagas et des lapins.

L’alpaca vient de l’alpaga. Cet animal vit principalement dans les Andes mais aussi en Amérique du Nord, en Europe et en Australie. C’est une laine chaude, légère, douce et brillante. Elle est luxueuse et de haute qualité. On en produit 5000 tonnes/an.

L’angora est produit à partir du duvet du lapin angora, elle est douce.

Le cachemire vient de la chèvre cachemire. Cette fibre est douce, très légère, très chaude et luxueuse. On en produit 15000 tonnes/an.

Le mohair est fabriqué à partir des cheveux de la chèvre angora originaire de Turquie. Cette laine est reconnue pour sa brillance. Elle permet de garder le corps au chaud en hiver et de garder la fraîcheur en été. On en produit 20000 tonnes/an.

La laine de mouton peut être en fonction du diamètre de la fibre fine et douce ou plus grossière. La laine plus grossière a tendance à moins boulocher. Cette fibre a connu un réel succès grâce à sa résistance et à son élasticité. La tonte des moutons se fait une fois par an. La laine est ensuite lavée, séchée, cardée, peignée et filée. Il existe 4 sortes de laines (majeloc):

  1. de tonte: animaux vivants et sains
  2. d’agneau: vient de la première tonte: fibres fines et peu résistantes
  3. de délainage: animaux abattus et qualité moyenne
  4. de renaissance: récupérée de restes de laine et vieux vêtements

Les fibres végétales

1)Le coton

Le mot coton vient de l’arabe Al kutun qui a donné le mot algodon en espagnol. Les cotonniers sont des arbustes de 80 cm à 2m de hauteur. La longueur de la fibre ainsi que sa qualité dépend de l’espèce. Au milieu des années 90 les premières variétés génétiquement modifiées (OGM) ont été créées, elles permettent de mieux résister aux insectes. Depuis 2012, 50% des cotonniers cultivés sont des OGM (encyclopédie Universalis). Il existe une trentaine d’espèces sauvages mais seulement 4 sont cultivées. La production en Inde a débuté 3000 ans av. JC puis en Amérique du Sud et en Europe.

Au XIV ième siècle il existe une industrie cotonnière en Europe à Bruges, Gand et Barcelone. Les cotonnades seront les premiers tissus imprimés. Le coton est un produit de luxe en Europe au XVII ième siècle. Cependant, l’engouement pour le coton a poussé à une production de plus en plus massive, à l’utilisation intense de pesticides, d’engrais et la culture du coton nécessite une importante irrigation. Cette culture a conduit à la destruction du lac d’Arval en Asie centrale. Cette fibre est très utilisée, son exploitation est peu écologique. Il existe aussi des champs de culture biologique (jussieu).

2)Le lin

Il existe des centaines de variétés mais seulement 4 sont cultivées. Pour conserver les fibres cette plante n’est pas coupée mais arrachée. Cette fibre possède de nombreux avantages environnementaux. Il existe des champs de culture et des usines de transformation dans le nord de la France. Cette plante nécessite 5 fois moins d’engrais et pesticides que le coton. Il existe des champs de culture biologique. De plus tous les sous-produits de cette plante sont utilisés (la pulpe pour faire le papier des dollars, les graines pour l’alimentation, l’huile pour l’alimentation, la cosmétique…). Les fibres de lin permettent de réguler la température du corps (chaud en hiver, refroidissant et respirant en été). Cette fibre est naturellement anti-allergique et anti-bactérienne. Cette fibre est écologique (ecoconso).

Cependant on peut traiter le lin avec des produits chimiques pour éviter le froissement (jussieu).

3)Le chanvre

Cette plante (Cannabis saliva) provient des régions équatoriales, elle possède une croissance rapide et ne nécessite pas de pesticides ainsi que très peu de fertilisants. Sa culture est facile mais sa transformation est plus difficile. La France est le producteur numéro 1 de l’Europe. Cette fibre est connue pour être inusable, anti-bactérienne, isolante (ecoconso).

4)Le jute

Cette fibre est robuste, sa production nécessite beaucoup de main d’œuvre, elle est gourmande en pesticides et engrais. Cette fibre est principalement utilisée pour fabriquer des sacs solides.

Les fibres textiles chimiques

Les fibres artificielles

Ces fibres sont produites à partir de ressources naturelles: la cellulose. Mais afin de les obtenir il faut avoir recours à des procédés chimiques. Ces fibres sont la viscose, le lyocell, le modal, le bambou et le maïs. Ce fibres peuvent être renouvelables mais ne sont pas forcément locales, elles nécessitent beaucoup d’eau et de solvants (ecoconso). Je développerais les cas les plus connus: la viscose et le bambou.

1)La viscose

Cette fibre est produite à partir de cellulose de bois extraite chimiquement. La cellulose de bois est transformée par de la soude qui rompt les liaisons hydrogène et des étirements mécaniques qui permettent de fabriquer la fibre. Cette matière est polluante à cause des déchets chimiques nécessaires pour la produire (jussieu).

2)Le bambou

C’est une fibre légère, solide, douce et anti-bactérienne. Cette fibre est de qualité et la production se fait à faible coût. L’exploitation du bambou peut être biologique car cette plante ne nécessite ni engrais ni pesticides. Elle préserve les sols, elle produit 35% d’oxygène de plus qu’un arbre classique. Cependant, la fibre est obtenue après une transformation chimique. Le bambou est réduit en poudre, la cellulose est extraite par un mélange chimique contenant du sulfate de soude, de l’acide citrique et de dissulfure de carbone. Ces produits chimiques sont polluants, notamment le dissulfure de carbone qui pollue l’eau (wedressfair).

Les fibres synthétiques

Elles sont dérivées de la pétrochimie. Il y a par exemple le polyester, le nylon, l’acrylique, l’élasthanne. Voyons plus particulièrement le cas de l’élasthanne.

1)L’élasthanne:

Cette fibre est dérivée du pétrole. Elle est composée à 85% de polyuréthane segmentaire qui permet sa solidité et son élasticité. Le premier fil a été réalisé en 1953. Cette fibre souple, légère est grandement utilisée depuis sa création afin de rendre les vêtements plus confortables. Il a été montré qu’au lavage cette fibre relâche des micro-fibres dans les eaux usées et donc les océans (wedressfair).

Fabrication, label OEKO-TEx et GOTS

Lorsque l’on veut acheter des tissus ou des vêtements responsables au niveau écologique et social, le plus simple est de se référer aux labels ou certifications. Dans le domaine du textile, les plus retrouvés sont les labels Oeko-tex (oekotex) et GOTS (global-standard).

Le label Oeko-tex

Oeko-tex100

Tout d’abord, le label Oeko-tex 100 est le plus courant et le plus facile à trouver. Ce label garantit des textiles sans produits toxiques pour le corps et l’environnement. Cependant, des matières synthétiques (donc polluantes) peuvent être certifiées Oeko-tex (madeinresponsable). Ce label a été créé en Allemagne en 1992. Il a été le premier à offrir ce service permettant de différencier les textiles selon leur fabrication. Ce certificat est délivré seulement pour un an auprès des fabricants. Ensuite il doit être renouvelé (oekotex).

Garanties:

Avant tout ce label est une garantie pour le consommateur. Premièrement, ces textiles sont sans:

  • Métaux lourds
  • Colorants allergènes, cancérigènes
  • Phtalates et benzène. Les phtalates sont des perturbateurs endocriniens et toxiques pour la reproduction. Ils sont utilisés pour assouplir le PVC et les impressions des tee-shirts. Le benzène est un cancérigène.

Deuxièmement, ce label impose une limite de pesticides utilisés, un pH adapté aux peaux sensibles, un seuil pour les substances polluantes, cancérigènes et allergènes et une économie de l’eau.

Troisièmement, les contrôles ont lieu sur les produits bruts (fibres), semi-finis (textiles) et finis (prêt-à-porter ou linge de maison). Ainsi, les produits certifiés vont des fils, tissus, tricots aux accessoires utilisés pour fabriquer les produits finis (dreamact).

Finalement, il existe également des tests effectués afin de vérifier la quantité de produits qui sont présents sur le vêtement et qui pourront pénétrer l’organisme par différentes voies (eco-sapiens):

  • L’absorption cutanée: vérifiée par un test de transpiration artificielle
  • L’ingestion: mesurée par l’utilisation de salive artificielle
  • L’inhalation: mesurée par un test de mesure des émissions par le textile

Les classes:

Ainsi selon le type de produit final vendu, Oeko-tex réalise les contrôles selon 4 classes existantes dans le label Oeko-tex 100 (oekotex):

  • La classe I: Les textiles pour les enfants jusqu’à 3 ans (la plus exigeante)
  • La classe II: Les textiles qui seront directement en contact avec la peau, les sous-vêtements, les draps, les tee-shirts…
  • La classe III: Les textiles sans contact direct avec la peau comme les vestes et les manteaux.
  • La classe IV: Le linge de maison, textiles de décoration comme les nappes et les rideaux

Oeko-tex 1000

De plus, il existe un label Oeko-tex 1000 qui contrôle toute la chaîne de production textile. Pour obtenir ce label il faut qu’au moins 30% de la chaîne soit déjà certifié Oeko-tex100. Ce label vérifie:

  • Le traitement des eaux usées
  • L’absence de colorants nuisibles pour l’environnement
  • La maîtrise de la consommation d’énergie
  • La sécurité au travail
  • L’interdiction du travail d’enfants
  • La protection de l’environnement

En conclusion:

Les textiles Oeko-tex sont une garantie pour des textiles sans poisons pour notre peau et l’environnement (ne dépassant pas un certain seuil). Cependant cela n’assure pas que le tissu soit biologique, les textiles produits chimiquement (donc polluant comme la viscose, l’élasthanne…) peuvent être certifiés Oeko-tex.

Le label GOTS

GOTS: Global Organic Textile Standart ou Norme Mondiale des Textiles Biologique.

Ce label peut certifier différents types de produits textiles: laines, tissus, vêtements, linge de maison… Ce label est un gage de produits biologiques, responsables au niveau environnemental mais aussi social (madeinresponsable).

Le label a été crée en 2006, depuis il y a eu beaucoup de mises à jour des conditions afin de toujours améliorer les aspects de ce label (certificationcontrolunion). Ce label est accordé sous forme de contrat pour une production, une vérification est effectuée tous les ans.

Les textiles sont biologiques et contrôlés selon les normes internationales et nationales (global-standard).

Les classes:

Il existe deux classes de textiles GOTS:

  • La classe 1 biologique (en anglais organic): constitués de 95% de fibres biologiques et de moins de 5% de fibres non biologiques et/ou synthétiques.
  • La classe 2 fait avec x% de fibres biologique (en anglais made with X% organic): constitués d’au moins 70% de fibres biologiques et au maximum de 30% de fibres non biologiques avec un maximum de 10% de fibres synthétiques.

Les garanties:

Pour l’environnement:

Premièrement, afin d’acquérir ce label, les fabricants doivent disposer d’une chaîne d’étapes de traitement de ces fibres biologiques qui soit clairement différenciée et séparée des fibres “classiques”.

Deuxièmement, ce label garantit l’absence de:

  • nano particules
  • métaux lourds
  • formaldéhyde (cancérigène)
  • enzymes OGM
  • OGM
  • perturbateurs endocriniens
  • javel (utilisation de l’oxygène pour les décolorations)

Si des produits chimiques comme certains colorants sont utilisés ils doivent répondre aux normes de toxicité et biodégradabilité.

De plus, pour obtenir la certification, les fabricants ne doivent pas utiliser d’emballage contenant du PVC, les emballages doivent être en papier ou carton et doivent pouvoir être recyclés.

Pour le social:

Le label GOTS prend en compte l’impact environnemental des textiles mais aussi des travailleurs. Ainsi, des conditions de normes de travail sont à remplir:

  • Emploi choisi librement (pas de travail forcé)
  • Liberté de création d’association et de négociation
  • Des réglementations sur la sécurité au travail et l’hygiène
  • Interdiction du travail des enfants
  • Des salaires minimums permettant aux gens de vivre correctement
  • Pas d’excès du nombre d’heures de travail
  • Pas de discrimination
  • Un emploi régulier
  • Pas de traitement inhumain

Toute la chaîne d’un produit peut être certifiée. Pour cela, le fermier cultivant les fibres doit être certifié agriculture biologique dans le pays de vente du produit final. Ensuite, les personnes récoltant la fibre, les fabricants de la fibre doivent également être certifiés et finalement les fabricants du produit final.

La qualité:

Le label GOTS assure également aux consommateurs une certaine qualité. Pour contrôler la résistance du produit final des tests aux frottements, à la transpiration, au lavage, au rétrécissement et au maintien des couleurs sont effectués (dreamact).

En conclusion:

Ainsi, le label GOTS a pour avantage d’être international et permet donc de garantir une unicité des conditions d’acquisition du label. Contrairement au label Oeko-tex, les fibres sont biologiques, les normes concernant les produits chimiques sont plus strictes et le label prend en compte les conditions de travail des ouvriers. Aujourd’hui en plus d’acheter de façon responsable pour la planète il est aussi responsable de penser aux conditions de vie inhumaines qui existent dans certains pays afin de fabriquer le tee-shirt le moins cher possible.

Les textiles tissés

Les textiles tissés sont obtenus par l’entrecroisement perpendiculaire du fil de chaîne et du fil de trame. Au début de la création des textiles, le tissage était réalisé à la main. Aujourd’hui, afin de faire face à la demande importante, les tissages sont réalisés par des métiers à tisser mécaniques. Le fil de chaîne est celui sur la longueur du tissu alors que le fil de trame est dans la largeur du tissu. Ainsi, c’est une navette à laquelle est attachée le fil de trame qui permettra de le faire passer perpendiculairement au fil de chaîne. Le type de tissage va permettre de créer différents entrecroisement et donc différentes armures.

L’armure toile:

Tout d’abord, l’armure toile: c’est celle de base, le croisement est une simple alternance du fil de chaîne et du fil de trame. Ces tissus sont simples à produire. Il sont solides.

Textiles tissés armure toile
Schéma représentant l’armure toile.

L’armure sergée:

Il existe aussi l’amure sergée, le fil de chaîne passe au-dessus et en-dessous de plusieurs fils de trame. Il existe un décalage à chaque croisement d’un fil vers la gauche ou vers la droite, cela crée une diagonale. C’est dans cette armure que sont créés les jeans.

Textiles tissés armure sergée
Schéma représentant l’armure sergée. La diagonale créée par le tissage est représentée avec la ligne en pointillés

Ce type d’entrecroisement rend le tissu plus souple et ce dernier se froisse moins. Cependant, le fait qu’il y ait moins de croisements (décalage de croisement de un à chaque fois) fait que celui-ci est plus fragile (à titrage identique) que l’armure toile.

L’armure sergée n’est pas utilisée que pour faire des jeans. Ces tissus sont souvent épais, avec un tombé assez lourd. On peut les utiliser pour faire des jupes droites, des shorts, des pantalons ou des vestes.

L’armure satin:

Enfin, l’armure satin: le fil de chaîne passe au-dessus de 4 fils de trame. Le tissage en armure satin le rend plus fragile. Ces tissus sont souples. Ils sont brillants sur l’endroit et mats sur l’envers.

Textiles tissés armure satin
Schéma représentant le tissage de l’armure satin

Les textiles tricotés

Une autre technique pour fabriquer un textile est le tricot. Un fil unique forme les mailles du tricot. Ainsi, le tricot est défini par le nombre de mailles et de rangs. Le textile tricoté peut être réalisé à la main avec des aiguilles à tricoter ou de façon plus industrielle avec des machines à tricoter.

Ce dernier permet de créer un textile souple et extensible même si le fil tricoté n’a pas ces propriétés.

Par ailleurs, dans le cas du tricot; la jauge permet de mesurer la finesse du tricot. Plus elle est élevée plus le tricot est fin.

Le tricot par maille cueillies (classique)

Celui-ci est fait à l’horizontale et si une maille casse, le textile peut filer.

Le tricot par mailles jetées

Dans ce cas, il est composé de plusieurs fils et si une maille casse, il ne file pas. L’industrie textile, utilise ces mailles pour faire des tee-shirt, des sous vêtements…

Grâce à cette technique, il est possible de créer des motifs en relief par le tricot.

De plus, le tricot permet de créer les formes du vêtement directement (ce qui n’est pas possible avec le tissage), il est possible de créer des tricots tubulaires. Ces tricots peuvent être utilisés pour du bord côté, des tee-shirts. Cela permet de réduire le temps de couture.

Les textiles non tissés

Définition:

Un textile non tissé est “une feuille manufacturée, constituée de voile ou de nappe de fibres orientées directionellement ou au hasard, liées par friction, cohésion ou adhésion.” (futura-sciences)

Utilisation:

Leur apparition a eu lieu au XIXème siècle. Cependant, il aura fallu le développement des fibres synthétiques et des polymères (comme le latex) pour voir son industrialisation dans les années 60. (CCI Haut-de-France)

La durée de vie des textiles non tissés varie d’une utilisation à usage unique à une grande durabilité. Ils sont aussi bien utilisés pour les sachets de thé à usage unique que pour créer des matériaux innovants. De plus, ils ont de multiples applications.

Ils représentent la plus grande partie des textiles fabriqués (les textiles au sens large pas uniquement ceux utilisés dans l’industrie de la mode).

Leurs propriétés:

Ils peuvent en fonction de leur processus de création avoir de nombreuses propriétés: absorbance, répulsion des liquides, élasticité, étirement, douceur, résistance, ignifugation, lavabilité, anti-bactérien…. (CCI Haut-de-France)

Fabrication:

Ces textiles peuvent être assemblés de plusieurs façons: thermique, mécanique ou chimique. Les fibres sont mises à plat puis liées pour obtenir un textile.

Formation du voile

  • Par voie sèche (Drylaid): cardage (déméler et aérer les fibres)
  • Par flux d’air (Airlaid): véhiculer et disperser les fibres dans le flux d’air
  • Par voie fondue (Spunlaid): souffler à l’air chaud les fibres, c’est le procédé le plus commun et le moins coûteux.
  • Par voie humide (Wetlaid): processus similaire à la création du papier

Consolidation

Cette étape permet de lier les fibres entre elles et d’augmenter la résistance.

  • Chimique: utilisation d’agents liants (comme le latex)
  • Thermique : thermofixation des fibres synthétiques
  • Mécanique: enchevêtrement des fibres

Les fibres

Les textiles non tissés peuvent être fabriqués à partir de différentes fibres dont les fibres animales (laines, soies), végétales (lin, coton, chanvre) ou chimiques.

Comment les reconnaître:

Ils n’ont pas de structure. C’est un amas de fibres en désordre (comme un sachet de thé).

Il n’y a pas de fibres parallèles ou perpendiculaires. Ils peuvent cependant, imiter la texture et la force d’un textile tissé.

Exemple de textiles non tissés:

Le feutre de laine

Feutre de laine textile non tissé
Feutre de laine: textile non tissé (tendance-feutre)

Les textiles de décoration

textile non tissé de décoration
Exemple de textile de décoration non tissé (mondial tissu)
textile non tissé
Exemple de textile non tissé (nappe, mondial tissu)

Conclusion

Les textiles non tissés sont des textiles qui ne sont formés ni par tricotage ni par tissage mais formés par divers procédés mécaniques et/ou chimiques et/ou physiques. Finalement, ces textiles peuvent avoir de nombreuses propriétés en fonction des fibres choisies et du procédé de fabrication.

Si cet article vous a plu, vous pouvez lire mon article sur les textiles tricotés et tissés ici et mon article sur les fibres naturelles et chimiques ici.

Conclusion

En fonction des fibres utilisées et des procédés de fabrication, on obtient différents textiles avec différentes propriétés. Le choix du textile est à faire en fonction de l’utilisation qu’aura le textile. Dans le cas d’un vêtement, par exemple, la chaleur, la douceur ou l’élasticité recherchées. On peut également prendre en compte les conditions dans lesquelles seront fabriqués ces tissus.

Si cet article vous a plus vous pouvez également lire mon article sur le tulle ici et celui sur la dentelle ici.

Les textiles non tissés

Il existe différents procédés pour fabriquer un textile. Après les articles sur les textiles tissés et tricotés, je vais vous présenter ici les textiles non tissés.

Définition:

Un textile non tissé est “une feuille manufacturée, constituée de voile ou de nappe de fibres orientées directionellement ou au hasard, liées par friction, cohésion ou adhésion.” (futura-sciences)

Utilisation:

Leur apparition a eu lieu au XIXème siècle. Cependant, il aura fallu le développement des fibres synthétiques et des polymères (comme le latex) pour voir son industrialisation dans les années 60. (CCI Haut-de-France)

La durée de vie des textiles non tissés varie d’une utilisation à usage unique à une grande durabilité. Ils sont aussi bien utilisés pour les sachets de thé à usage unique que pour créer des matériaux innovants. De plus, ils ont de multiples applications.

Ils représentent la plus grande partie des textiles fabriqués (les textiles au sens large pas uniquement ceux utilisés dans l’industrie de la mode).

Leurs propriétés:

Ils peuvent en fonction de leur processus de création avoir de nombreuses propriétés: absorbance, répulsion des liquides, élasticité, étirement, douceur, résistance, ignifugation, lavabilité, anti-bactérien…. (CCI Haut-de-France)

Fabrication:

Ces textiles peuvent être assemblés de plusieurs façons: thermique, mécanique ou chimique. Les fibres sont mises à plat puis liées pour obtenir un textile.

Formation du voile

  • Par voie sèche (Drylaid): cardage (déméler et aérer les fibres)
  • Par flux d’air (Airlaid): véhiculer et disperser les fibres dans le flux d’air
  • Par voie fondue (Spunlaid): souffler à l’air chaud les fibres, c’est le procédé le plus commun et le moins coûteux.
  • Par voie humide (Wetlaid): processus similaire à la création du papier

Consolidation

Cette étape permet de lier les fibres entre elles et d’augmenter la résistance.

  • Chimique: utilisation d’agents liants (comme le latex)
  • Thermique : thermofixation des fibres synthétiques
  • Mécanique: enchevêtrement des fibres

Les fibres

Les textiles non tissés peuvent être fabriqués à partir de différentes fibres dont les fibres animales (laines, soies), végétales (lin, coton, chanvre) ou chimiques.

Comment les reconnaître:

Ils n’ont pas de structure. C’est un amas de fibres en désordre (comme un sachet de thé).

Il n’y a pas de fibres parallèles ou perpendiculaires. Ils peuvent cependant, imiter la texture et la force d’un textile tissé.

Exemple de textiles non tissés:

Le feutre de laine

Feutre de laine textile non tissé
Feutre de laine: textile non tissé (tendance-feutre)

Les textiles de décoration

textile non tissé de décoration
Exemple de textile de décoration non tissé (mondial tissu)
textile non tissé
Exemple de textile non tissé (nappe, mondial tissu)

Conclusion

Les textiles non tissés sont des textiles qui ne sont formés ni par tricotage ni par tissage mais formés par divers procédés mécaniques et/ou chimiques et/ou physiques. Finalement, ces textiles peuvent avoir de nombreuses propriétés en fonction des fibres choisies et du procédé de fabrication.

Si cet article vous a plu, vous pouvez lire mon article sur les textiles tricotés et tissés ici et mon article sur les fibres naturelles et chimiques ici.

Utiliser un mannequin de couture réglable pour le modelage

Pour démarrer la technique du modelage avoir un mannequin est indispensable. Dans cet article je vais vous dévoiler comment j’ai transformé mon mannequin de couture réglable en mannequin de modelage.

Qu’est ce qu’un mannequin?

Un mannequin est un objet qui représente le corps humain à taille réelle. La plupart du temps lorsque l’on parle de mannequin de couture/modelage ce dernier représente un buste. Cependant, on peut également trouver le bas du corps et des bras.

Le mannequin de modelage

Qu’est ce qu’un mannequin pour le modelage?

Un mannequin de modelage est un mannequin sur lequel on va épingler la toile de modelage pour créer le futur patron du vêtement. Ce type de mannequin est plus utilisé par les professionnels ou les étudiants en mode.

Un mannequin de modelage représente le plus souvent un buste homme ou femme. Cependant, on peut également trouver le bas du corps pour modeler des jupes, pantalons… Ce buste ou bas de corps est porté sur un pied le plus souvent réglable.

Les particularités du mannequin de modelage

Le mannequin de modelage est constitué d’une toile qui a été rembourrée. Ce mannequin a donc des mensurations uniques. Un mannequin=une taille.

mannequin de modelage
Exemple de mannequin de modelage, un mannequin Stockman

Les limites

Les mannequins de modelage sont créés selon les mensurations standard afin de permettre aux créateurs de travailler correctement et de pouvoir ensuite grader le patron dans les différentes tailles. Les tailles standard sont souvent le 38 ou le 40 chez les femmes.

Il est possible d’acheter un mannequin de modelage. La marque la plus connue et reconnue pour sa qualité est la marque Stockman, sur le site de l’école ESMOD on peut acheter le mannequin pour 495 euros.

Le mannequin de couture réglable

Qu’est ce qu’un mannequin de couture réglable?

Ce type de mannequin sert principalement à permettre les essayages et corrections d’un projet en cours de création. Il portera le vêtement qui pourra ainsi être modifié plus aisément que si vous devez demander de l’aide à quelqu’un. Un mannequin de couture réglable est un mannequin qui est le plus souvent utilisé par les particuliers.

mannequin de couture réglable
Mannequin réglable Prymadonna, Mondial tissu

Le mannequin réglable représente un buste homme ou femme sur un pied, le plus souvent réglable. Il n’existe pas à ma connaissance de mannequin réglable pour le bas du corps. Cependant, il existe des mannequin avec un pied réglable décalé afin de pouvoir enfiler des pantalons et jupes au mannequin facilement.

Les particularités du mannequin réglable

Ce mannequin est constitué d’une coque en plastique recouvert de mousse. Il est constitué de plusieurs parties qui sont maintenues par une structure et un mécanisme qui permet de les éloigner ou les rapprocher les unes des autres.

Il est réglable, c’est à dire que vous pouvez ajuster le tour de cou, poitrine, taille, hanches, hauteur taille-hanches….

Ils se vendent par tranche de taille XS, S, M ou L.

Le prix de ces mannequins varie entre 150 et 200 euros

Les limites

Vous pouvez ainsi obtenir un mannequin qui est quasiment votre réplique. La chose la plus dérangeante est que le bonnet de la poitrine est fixe même si vous pouvez régler le tour de poitrine.

La limite de ce mannequin (dans le cas qui nous intéresse, le modelage) est que lorsque vous agrandissez le buste selon vos mensurations un espace vide se crée entre les différentes parties. Ainsi, il n’est pas possible d’épingler la toile de modelage à ces endroits. De plus ces endroits sont clés dans la stratégie du modelage car il s’agit du milieu devant, dos et des cotés qui sont des endroits indispensables pour le modelage.

Quel est le problème? Pourquoi avoir un mannequin à ma taille?

Si vous comptez créer une marque de vêtements ou de patrons avec les différentes tailles standard (34,36,38,40…) il n’y a pas de problème vous pouvez utiliser le mannequin standard puis grader les différentes tailles y compris la vôtre pour tester le vêtement.

Mais, si vous voulez créer des vêtements pour vous ou pour votre famille, avoir un mannequin à votre taille est important. Parce qu’il est alors très long de passer de la taille standard à sa propre taille (pour créer du sur mesure). Ainsi vous pourrez créer un vêtement qui a parfaitement vos mensurations.

Comme je l’ai précisé plus haut, les réglages du mannequin ont cependant leurs limites. Donc soit vous êtes chanceux(se) et vous trouver le bon réglage soit vous pouvez ajouter de la mousse et recouvrir le tout avec un tissu afin d’avoir un mannequin parfaitement à votre taille. Et pour le bonnet vous pouvez rembourrer un soutien-gorge à votre taille.

D’autres personnes vont plus loin et moule leur buste avec un vieux tee-shirt et du scotch, je n’ai jamais testé cette technique qui me semble être un trop gros investissement en temps pour moi.

Pourquoi devoir l’adapter? Comment j’ai fait?

Donc finalement pourquoi devoir adapter votre mannequin de couture réglable au modelage est une victoire car vous l’aurez à un prix plus raisonnable pour débuter et tester.

Quand je me suis formée au métier de styliste-modéliste je souhaitais que mes vêtements issus de mes exercices soient directement à ma taille et bien ajustés selon mes mensurations. Je voulais aussi que ces exercices soient réalisés dans un budget raisonnable. Après quelques semaines de réflexion j’ai choisi de tester une idée que j’ai eue. Avant de vous l’expliquer je tiens à préciser que cette solution est adaptée aux personnes qui souhaitent créer des vêtements à la mode, à leur taille et selon leur goût. Cependant, cette solution ne s’adaptera pas forcément à quelqu’un qui veut se lancer dans des projets complexes comme la haute couture. En tout cas, jusque là tous les projets de modelage que j’ai réalisés et portés ont été créés sur ce mannequin adapté.

La solution:

J’ai donc adapté un mannequin de couture réglable que j’ai acheté à mondial tissu. J’ai coupé des bandes de toile à patron de largeur et hauteur égales aux espaces à combler. Lorsque je veux épingler ma toile sur le milieu devant, celle-ci n’est pas épinglée directement sur le mannequin mais sur ma toile à patron.

Les étapes:

  1. Régler votre mannequin comme vous le souhaitez. Prenez le temps de bien le faire afin que cette étape soit quasiment gravée dans le marbre sauf en cas de perte ou prise de poids. Vous comprendrez par la suite que quand tout sera fini vous n’aurez pas envie de faire les réglages 10 fois. Si vous comptez créer des patrons via cette technique pour plusieurs personnes soit il faut grader vos patrons, soit il faut acheter plusieurs mannequin.
  2. Mesurer les parties à remplir avec la toile à patron et couper des rectangles dans la toile. Pour couper mes rectangles j’ai choisi d’utiliser des ciseaux cranteur afin d’avoir une belle finition. Et ainsi, le tissu ne s’effiloche pas. Ensuite épingler ces morceaux sur votre tissu de façon à ce que celui-ci soit bien tendu et bien maintenu pour que la toile ne bouge pas pendant le travail.
  3. A l’aide de ruban ou d’élastique marquer l’emplacement que vous utiliserez comme référence de votre tour de poitrine, taille, hanches, emmanchure, milieu devant, milieu dos et les côtés.

Vous avez fini et vous avez votre mannequin réglé prêt pour une séance de modelage.

Comment choisir son mannequin de couture?

Pour correctement choisir votre mannequin réglable vous devez prendre en compte:

  1. Vos mensurations. Assurez-vous que celles-ci sont comprises entre la plus petite et la plus grande que le mannequin peut représenter.
  2. Choisissez un mannequin avec un pied réglable et stable. Le fait que le pied soit réglable sera plus confortable pour travailler afin de le mettre à votre hauteur. La stabilité est importante pour que lorsque vous manipuliez le mannequin celui-ci ne tombe pas.
  3. Le nombre de mollettes de réglage. Il faut que celui-ci contiennent un maximum de réglages on en conseille au moins 12.

Personnellement après plusieurs recherches et comparaisons de prix j’ai acheté le mannequin Prym de la marque Primadona et j’en suis ravie. Je n’ai pas eu d’autres mannequins auparavant mais ce mannequin se règle convenablement et facilement. Il est stable. L’épaisseur de mousse est correcte pour épingler, il est garanti 2 ans. J’ai déjà eu un pied qui s’est cassé, le service après-vente m’en a fourni un nouveau sans problème. Je l’ai acheté sur mondial tissu, voici le lien.

Conclusion

J’espère que cet article vous a plu et vous montre que le modelage est facilement accessible.

Si le thème du modelage vous plaît vous pouvez lire mes articles articles sur ce thème ici et mon cours 1 sur le modelage ici.

La semaine prochaine je continuerais la série des articles sur les textiles avec les textiles non tissés.