Les 14 outils pour démarrer la création de patron

Dans cet article je vais vous présenter le matériel que j’utilise pour créer le patron des vêtements que je porte. Ce matériel est le minimum nécessaire et suffisant pour démarrer la création de patron. Je présenterai à la fois le matériel pour réaliser des créations avec la coupe à plat mais aussi celui pour réaliser le modelage. Je vous présenterai le matériel de base, il est bien sûr possible par la suite d’investir dans du matériel plus spécifique mais ces éléments sont amplement suffisants pour débuter.

1. Le papier à patron

Le papier à patron est utile pour créer des patrons avec la méthode du modelage et la technique à plat. C’est un papier de type papier calque vendu en rouleau, comme par exemple celui-ci chez Mondial tissu.

Dans le cas de la technique à plat c’est sur ce papier que l’on va directement tracer le patron.

Dans le cas du modelage, après avoir créé la toile, le patron sera reporté sur le papier à patron afin de pouvoir créer le vêtement dans le tissu final.

démarrer la création de patron
Papier calque à patron pour la technique du modelage et de la coupe à plat

2. Un crayon gris

Le crayon gris sera indispensable pour les deux techniques afin de tracer le patron et de pouvoir corriger facilement avec la gomme. Le crayon gris permet aussi d’annoter la toile du moulage facilement et de façon visible en transparence sur le papier à patron.

3. Des craies

Les craies seront utilisées pour tracer les coutures du futur vêtement lors du modelage. C’est grâce à la craie que l’on va pouvoir marquer les emmanchures, encolure… lors du modelage.

4. Un mètre ruban

Le mètre ruban est un outil indispensable en couture. Le projet commencera par la prise de mensurations afin de s’assurer de créer un vêtement à la bonne taille, il permettra aussi de mesurer le patron afin de s’assurer qu’il soit également à la bonne taille. Si vous souhaitez en savoir plus sur la prise de mesures vous pouvez télécharger mon guide à la fin de l’article.

5.Une règle

La règle permettra de tracer des lignes droites dans la création du patron par la technique du modelage et la technique de la coupe à plat.

6.Une règle courbe

La règle courbe est l’alliée pour tracer toutes les courbes du patron d’un vêtement, peu importe la technique utilisée. Elle sera utile pour les encolures, emmanchures, fourches de pantalon…

matériel patronage
Outils pour démarrer la création de patron: ciseaux, mètre ruban, épingles, règles (courbe, droite, graduée), craies, rapporteur et crayon gris

7. Une toile à patron

La toile à patron sera utilisée dans le cas de la création d’un patron à partir du modelage. Elle sera posée sur le mannequin afin de créer notre patron.

Démarrer la création de patron
Toile à patron pour réaliser le modelage

8. Des épingles

Les épingles seront utiles dans les deux cas. Pour le modelage j’aime utiliser des épingles avec des têtes colorées comme celle-ci. Je trouve qu’elles sont plus faciles à manipuler et plus faciles à repérer pour travailler sur le modelage. Elles seront utiles également pour la création en coupe à plat car j’aime vérifier mon patron en fermant les pinces avec une épingle.

9. Les ciseaux

Les ciseaux à tissu serviront à couper la toile lors de la création du modelage et les ciseaux à papier permettront de couper le patron pour les deux techniques.

10. Une roulette à patron

La roulette à patron est utile pour tracer correctement la pointe d’une pince. Elle pourra être utile avec les deux techniques.

Roulette à patron
Roulette à patron pour marquer les pinces

11. Une règle graduée

La règles graduée “scolaire” sera utile pour tracer des segments d’une valeur précise comme pour les pinces par exemple. Elle peut être utile pour les deux techniques mais majoritairement pour la coupe à plat.

12. Un rapporteur

Le rapporteur nous servira pour la coupe à plat.

13. Un mannequin

Le mannequin sera utilisé uniquement dans la technique du modelage. Il sera l’outil indispensable pour le modelage.

mannequin pour modelage
Mannequin pour modelage

14. Une calculatrice

Finalement, la calculatrice. Celle du téléphone fera très bien l’affaire. Elle sera utilisée dans les deux techniques pour les vérifications mais son utilisation majeure sera lors de la coupe à plat.

Elle sera d’aide pour les petits calculs mathématiques. Si vous êtes bon en calcul mental vous pouvez réduire cette liste à 13 outils ;).

Conclusion

Voici la liste des 14 outils pour démarrer la création de patrons pour vos vêtements.

La semaine prochaine je vous montrerai comment avoir un mannequin de modelage sans investir dans un mannequin Stockman pour démarrer vos créations.

Si cet article vous a plu vous pouvez approfondir vos connaissances sur le modelage avec mes articles de cette catégorie ici ou lire mon article d’introduction sur la coupe à plat ici.

La technique de la coupe à plat

Il existe deux techniques pour créer des patrons, la technique du modelage ou moulage et la technique de la coupe à plat. Dans cet article je vais vous présenter cette dernière.

Qu’est ce que la coupe à plat?

La coupe à plat est une technique qui permet de créer des patrons sur une feuille de papier grâce aux différentes mensurations du corps connues et grâce à de petits calculs mathématiques. Contrairement au modelage sur buste en 3D, cette technique se réalise sur papier au format 2D.

Comment créer ses vêtements avec la coupe à plat?

1. Prendre ses mesures:

Premièrement, pour créer ses vêtements avec la coupe à plat il faut prendre ses mensurations ou celles de la personne pour qui le projet est réalisé. Pour bien prendre vos mesures n’hésitez pas à télécharger mon guide, il se trouve sur la côté ou en bas de l’article.

En fonction du vêtement que vous allez réaliser il faudra prendre différentes mesures. Par exemple:

  • Pour le buste: le tour de cou, le tour de poitrine, le tour de taille, carrure dos, carrure devant et longueur d’épaule.
  • Pour une jupe : le tour de taille, le tour de hanche, la hauteur entre la taille et le bassin et la longueur souhaitée de la jupe .
  • Pour un pantalon: tour de taille, tour de hanche, hauteur taille-genou, longueur du pantalon.
Prendre ses mesures, vêtement sur mesure
Schéma représentant différentes mesures à prendre pour créer vos vêtements sur mesure

2. Créer son patron de base:

Ces mesures vous permettront deuxièmement, de créer le patron. Le patron de base est un patron simple. Il est sans aisance, sans marge de couture et il vous servira de base pour tous vos autres patrons. C’est ce patron que vous pouvez modifier à l’infini pour obtenir tous les vêtements souhaités.

3. Créer la toile:

Ensuite, avant de coudre définitivement le vêtement il est préférable de coudre une toile. Une toile c’est un premier essai de la création d’un vêtement dans un tissu moins cher (exemple de la toile utilisée pour le modelage coupons saint-pierre). La fluidité, l’épaisseur et le tombé du tissu de la toile doivent être proche du tissu final. Elle est utilisée avant de couper son tissu préféré: elle représente le brouillon d’un vêtement.

4. Archiver votre patron de base:

Finalement, pour augmenter la durée de vie de votre patron de base il est recommandé de le tracer sur un papier cartonné beaucoup plus solide que le papier à patron classique.

Conclusion:

La coupe à plat est une technique qui permet de créer ses vêtements. Les patrons sont créées en 2D sur papier grâce à vos mesures et de petits calculs mathématiques. Dites moi en commentaire quel est le vêtement que vous souhaiteriez savoir créer avec la coupe à plat?

La semaine prochaine je vous parlerai des outils nécessaires pour créer vos patrons avec la technique de la coupe à plat et la technique du modelage. Pour en savoir plus sur le modelage vous pouvez aller voir mon article sur la définition du modelage ici et mon cours n°1 sur le modelage gratuit ici. En attendant pour bien prendre vos mesures et créer des vêtements parfaitement à votre taille vous pouvez télécharger mon guide ci-dessous.

Le découd vite: 2 utilisations et 4 techniques

Le découd vite est un outil indispensable pour démarrer la couture, il y en a un avec chaque machine à coudre.

Les différents modèles de découd vite:

Il existe des découd vite avec un petit manche ou un manche plus long. Le choix du modèle dépend de votre fréquence d’utilisation et du confort que vous souhaitez avoir.

Plus le manche du découd vite est long et ergonomique, plus il sera confortable. En acheter un est un bon investissement car c’est un outil quasiment incassable (exemple de découd vite).

Analyse du découd vite:

Le découd vite est composé de différentes parties:

Premièrement il y a la pointe qui sert à passer entre le fil à couper et le tissu.

Ensuite il y a la pointe avec la petite boule. Elle est souvent rouge, elle permet de couper le fil plus rapidement pour les tissus épais sans risquer d’abîmer le tissu.

Entre ces deux pointes il y a la lame qui permet de couper le fil.

Et finalement le manche qui permet de manipuler le découd vite.

Le décou vite
Annotation d’un découd vite

Utilisation du découd vite pour découdre une couture:

Il existe plusieurs façons d’utiliser le découd vite. On peut choisir la technique en fonction de sa préférence mais également en fonction de la longueur de la couture à découdre. Dans tous les cas commencer par découdre en premier le premier point à découdre et le dernier. La couture est formée par deux fils. Peu importe que vous décousiez sur l’endroit ou l’envers, il faudra couper les deux fils pour que la couture soit complètement décousue.

Première technique: découdre point par point

Cette technique consiste à couper le premier point, puis à soulever le point suivant sans couper le fil jusqu’à la fin de la couture à défaire (photo). Cette technique est recommandée pour les tissus fragiles. Elle peut également être efficace pour découdre de courtes coutures et de longues coutures si le tissu a besoin du maximum de précaution.

Découdre point par point avec le découd vite
Découdre point par point en soulevant le fil avec le découd-vite

Deuxième technique: couper tous les 3-4 points

Dans cette première technique vous aller passer la pointe du découd vite et couper le fil tous les 3-4 points de couture. Ensuite il faut soulever tous les petits morceaux de fils coupés et les retirer comme indiqué dans la première technique. Cette méthode peut être longue mais elle est recommandée pour découdre des tissus fins et fragiles ou en cas de couture très serrée et difficile à défaire.

Découdre tous les 3-4 points avec le découd vite
Découdre tous les 3-4 points

Troisième technique: glisser le découd vite entre les deux épaisseurs de tissu

C’est pour cette technique que la petite boule rouge est un atout. La boule est insérée entre les deux épaisseurs de tissu et permettra de protéger ce tissu. Ensuite glisser le découd vite le long de la couture. Cette technique n’est pas conseillée pour les tissus fins mais est parfaite pour les tissus épais et solides.

Découdre des tissu épais
Découdre rapidement un tissu épais

Quatrième technique: Découdre entre les deux épaisseurs point par point

Cette technique est une variante de la troisième. J’aime beaucoup cette technique et c’est celle que j’utilise dans 90% des cas.

Pour cette technique il faut découdre un ou deux points sur l’endroit ou l’envers et ensuite écarter les deux épaisseurs. Ensuite je découds point par point entre les deux épaisseurs. J’aime cette technique car elle permet de ne pas passer le découd vite entre le tissu et le fil sous tension. Car lorsque vous allez écarter les deux épaisseurs de tissu, le point va se détendre et même parfois se défaire tout seul. De ce fait vous avez beaucoup plus d’espace pour y insérer votre découd vite et couper le fil. Cette technique est pour moi la plus pratique et rapide pour tous les tissus sauf pour les tissus épais, dans ce cas la technique n°2 reste la plus rapide. Pour les tissus très fragiles faites attention de la pas tirer trop fort sur les deux tissus.

La meilleur technique découd vite
Découdre point par point rapidement sans endommager le tissu

Le fil de l’arrière:

Après l’utilisation de toutes ces techniques sur le devant du travail il faudra également utiliser le découd vite pour couper le fil sur l’arrière du travail.

Couper les fils à l'arrière
Couper les fils à l’arrière

Utilisation du découd vite pour ouvrir une boutonnière:

Le découd vite peut également être utilisé pour couper le tissu entre les deux coutures réalisées pour créer la boutonnière (photo 1 ci-dessous). Pour cela il faut planter le découd vite dans la boutonnière (photo 2 ci-dessous) et glisser jusqu’en haut de celle-ci. La boutonnière est ainsi ouverte (photo 3 ci-dessous).

Conclusion:

Le découd vite est l’outil indispensable à avoir lorsque l’on coud même de façon occasionnelle. Il est rare de ne pas avoir à se servir du découd vite une seule fois lors de tout un projet. Si vous êtes intéressé par les outils à avoir pour démarrer en couture vous pouvez lire mon article ici, pour mes conseils pour apprendre à coudre seul(e) cet article. J’ai réalisé une vidéo sur igtv sur comment découdre une couture serrée que vous pouvez visionner ici.

Coudre un tote bag ou sac en toile

Un tote bag ou sac en toile est l’outil parfait pour transporter toutes ses affaires facilement, écologiquement tout en adaptant le sac à son style.

Dans cet article je vais détailler en images les étapes pour coudre un tote bag ou sac en toile. Ainsi, vous pourrez créer votre propre sac en toile ou tote bag sans patron et avec des finitions parfaites sans surjeteuse.

Le tissu

Pour coudre ce tote bag il faudra 1m*65m de tissu. Choisissez le tissu qui vous fait plaisir. Cependant, prenez en compte l’utilité que vous allez faire de votre sac. Si vous l’utilisez juste pour transporter votre pique-nique du midi n’importe quel coton ou synthétique fera l’affaire; par contre si vous souhaitez le charger avec des courses par exemple, privilégiez un tissu plus épais et solide pour augmenter la durée de vie de votre sac. Dans ce cas vous pouvez prendre un coton plus épais ou un tissu en lin par exemple.

Les pièces à couper

Les dimensions suivantes incluent des marges de couture de 1 cm.

Pour coudre votre tote bag, vous aurez besoin de :

  • pour le “corps du sac” 84 cm de hauteur sur 43 cm de largeur. Ou si vous souhaitez deux morceaux de 43 cm sur 43 cm.
  • pour la parmenture intérieure: 2 morceaux de 6 cm de hauteur sur 43 cm de largeur.
  • pour les anses : 87 cm de hauteur (ici je compte 3 cm de valeur de couture pour assurer la tenue des anses quand le sac est chargé) sur 8 cm de largeur

Dans le cas d’un sac pour du transport, je préfère créer le corps du sac en un seul morceau qui sera plus solide qu’une couture dans le bas.

J’ai réalisé une vidéo igtv de la découpe du tissu ici.

Coudre un tote bag
Plan de coupe des différentes pièces du tote bag

La couture

Ce sac peut être réalisé avec des coutures ouvertes (coutures simples, classiques) au point droit ou avec des coutures anglaises pour avoir une jolie finition et éviter l’effilochage du tissu. La couture anglaise pourra être réalisée pour coudre les côtés du corps du sac. Ce n’est pas utile pour les anses et la parmenture.

La couture anglaise:

Il faut d’abord coudre le tissu envers contre envers à la moitié de la valeur de couture (0,5cm). Puis repasser cette couture pour l’aplatir. Ensuite, cousez endroit sur endroit à 0,5cm du bord. Cette technique permet d’emprisonner le bord à l’intérieur de la couture. Ces coutures permettent une jolie finition et plus de solidité. Si des fils dépassent coupez-les au ras. J’ai réalisé une vidéo igtv que vous pouvez visualiser ici.

Le corps du sac:

Cousez les côtés du sac et le bas si vous avez réalisé le corps en deux morceaux.

sac en toile couture anglaise
Couture du côté du corps du sac

Les anses:

Pliez en deux les anses endroit contre endroit, cousez, puis retournez-les. Rentrez un centimètre du bord du tissu à l’intérieur et faire une couture. Cela permet de faire une jolie finition.

Pour garder la anse bien à plat faire une surpiqûre du coté opposé à la première couture.

Figure ci-dessus, de gauche à droite: Couture de la anse endroit contre endroit, retourner la anse, surpiqûre sur le côté opposé à la première couture, finition du bord de la anse par un rentré de 1 cm.

Les parmentures intérieures:

Cousez les deux parmentures sur les côtés ensemble (avec une couture simple ou couture anglaise).

Vous pouvez dès maintenant à l’un des bords créer le petit ourlet rouleauté. Repliez 0,5cm à l’intérieur puis à nouveau 0,5 cm de façon à cacher le bords du tissu dans l’ourlet.

Parmenture intérieure tote bag
Parmenture intérieure: couture anglaise et ourlet rentré de 0,5cm. Placer la couture anglaise à plat d’un côté ou de l’autre pour épingler et coudre l’ourlet.

Superposez les coutures de côtés de la parmenture et du bord du sac ensemble. Épinglez les anses en sandwich entre ces deux couches de tissu. Épinglez-les à 8 cm des extrémités du sac. Cousez. Puis faite une surpiqûre sur l’endroit au bord.

Créer un tote bag
Epingler les anses à 8 cm du bord, puis épingler la parmenture.

Pour dissimuler le bord du tissu du haut du corps du sac et celui de la parmenture faites une deuxième couture parallèle sur l’endroit du sac. Cette couture permettra aussi de renforcer la couture des anses au sac. De façon optionnelle, vous pouvez coudre une troisième couture au milieu des deux coutures mais cette fois-ci seulement au niveau des anses pour plus de maintient de la couture.

J’ai tendance à bien charger mes sacs donc je préfère être prévoyante. J’ai utilisé cette technique sur un tote bag que j’ai cousu il y a deux ans, je lui ai fait porter pas mal de kilos et les anses n’ont jamais craqué au niveau de la couture. La seule erreur que j’ai faite est de transporter un couteau sans protection lors d’un pique-nique ce qui a créer un trou dans le tissu.

Renforcer un tote bag
Couture 1: surpiqûre, couture 2: couture de renfort pour les anses, couture 3: couture à 0,5 cm du bord afin de camoufler les bords du tissu

Conclusion

Vous êtes désormais en possession de votre super tote bag. Vous pouvez le faire aussi discret ou fou que vous le souhaitez.

Coudre son tote bag sans surjeteuse

En note finale j’aimerais ajouter que ce sac peut vous servir pour votre pique-nique, aller travailler, faire vos courses… Il vous servira à réduire la consommation de sac plastique ou papier. Un geste très utile pour notre planète et notre santé (on ingère en moyenne le poids d’une carte bleu en plastique par semaine).

Si cet article vous a plu car vous aimez réaliser vos créations de A à Z vous pouvez aller lire mon article sur les bases du modelage ici et mon cours 1 sur le modelage ici.

Cours 1 de modelage (moulage) en 4 étapes

Pour débuter en modelage vous pouvez lire mon article d’introduction ici.

Introduction et principes du modelage

Comment réaliser un modelage?

Le matériel

Premièrement pour réaliser un modelage vous aurez besoin d’un mannequin à votre taille ou celle souhaitée pour le vêtement. Vous aurez également besoin d’une toile à patron (j’utilise celle des coupons saint-pierre) et de votre matériel de couture de base (ciseaux, épingles, craies, crayon gris, règle et mètre ruban).

Deuxièmement, pour un modelage parfait il faut un mannequin où les mesures et emplacements clés seront repérées avec un ruban ou élastique:

  • le tour de taille
  • le tour de hanches (poignets d’amour)
  • le tour des grandes hanches (la partie la plus forte au niveau des fesses)
  • le milieu dos
  • le milieu devant
  • les côtés
  • les emmanchures

Le principe

Comme la plupart du temps, le modelage s’effectue sur un demi-corps. Ainsi, le vêtement est bien symétrique car on reproduit deux fois le même côté. J’ai pour habitude de travailler sur le demi-corps droit (à ma gauche lorsque le mannequin est face à moi) mais choisissez un côté et prenez vos marques. Le mieux est de toujours prendre les mêmes repères et travailler de la même façon lorsque l’on a trouvé la bonne organisation.

Le seul cas où vous travaillerez sur un corps entier est lorsque vous créez un vêtement asymétrique.

Couper un morceau de toile assez grand pour recouvrir votre demi-corps.

Les règles de pose de la toile

Le point clé dans le modelage est de prêter attention au droit fil et au travers fil.

Le travers fil est le fil qui est perpendiculaire à la lisière. Le droit fil est celui qui est parallèle à la lisière.

Le travers fil doit rester parallèle au sol. Le droit fil doit être parallèle au milieu devant ou milieu dos.

modelage sur buste
Modelage sur buste. La toile est épinglée sur le buste. Le droit fil est parallèle au milieu devant, le fil de travers est parallèle à la ligne de poitrine.

Les 4 étapes pour réaliser votre modelage

Épingler la toile

Pour épingler correctement le tissu il faut que la tête d’épingle soit perpendiculaire au bord du tissu et que la tête soit vers l’extérieur du tissu. De cette façon lorsque vous tirez sur le tissu l’épingle le maintient bien contre le mannequin (figure ci-dessous).

Il faut tout d’abord épingler la toile sur le milieu devant ou dos en veillant à ce que le droit fil et le milieu (repéré par le ruban) soient parallèles. Puis épingler au niveau du côté de façon à ce que le travers fil soit parallèle à la ligne de taille (figure ci-dessous).

Cranter la toile

De façon à pouvoir placer le tissu à plat sur le mannequin, il faudra le cranter au niveau de l’encolure, des emmanchures et de la taille ou des hanches (en fonction de la coupe du vêtement). A cette étape cruciale il faut faire attention à ne pas aller trop loin dans la découpe (ne pas dépasser le limite de votre futur vêtement).

Moulage ou modelage du buste
Les épingles ont les têtes face aux bords du tissu, le bas de la toile est cranté de façon a pouvoir placer le tissu correctement sur le mannequin. Ici le trait au crayon gris correspond au bord de mon vêtement, il ne faut pas cranter au-delà.

Créer les pinces

Ensuite vous pouvez passer à la formation des pinces (taille, épaules, poitrine…). La création des pinces permet de réduire les surplus de tissu à ces endroits. Pincer le tissu, plaquer sur le mannequin et épingler.

Création de pinces avec la technique du modelage
Création de pinces sur un modelage du buste

Tracer le vêtement à la craie

Tracer les pinces, les encolures et emmanchures à la craie avant de retirer la toile du mannequin, selon la forme que vous souhaitez donner à votre vêtement.

Conclusion

Ces point-clés sont les bases du modelage. N’hésitez pas à me poser des questions en commentaire je serais ravie d’y répondre. Et si vous n’avez pas de question dites-moi si vous êtes intéressé pour en apprendre plus sur le modelage.

Vous pouvez voir des exemples de mes modelages ici, pour approfondir cet article vous pouvez lire mon article sur le droit-fil ici.