Le patron de mes rêves

Je crée mes vêtements de A à Z

La dentelle, un textile indémodable

Il existe différentes dentelles selon les pays et même au sein de la France il existe différentes dentelles selon les régions. La dentelle a été historiquement présente surtout en Italie, en Angleterre et en France.

Dentelle
Exemple de dentelle dans le dos d’une robe (pixabay)

Définition:

La dentelle est un textile sans fil de chaîne ni fil de trame. Les bords sont dentelés ou non (perezartplastiques). C’est le croisement des fils qui crée le dessin.

Composition:

Elle est réalisée à partir de fils de lin, soie et nylon. Elle peut être de couleur blanche, noire, en fil or ou argent… (infotourisme)

Fabrication:

Tout d’abord, elle peut être créée à la main ou à la machine. La dentelle peut représenter des motifs figuratifs ou abstraits. Pour commencer, elle apparaît au XVIème siècle et était faite à la main à l’aiguille ou au fuseau.

  • A l’aiguille se fait avec une aiguille à main et les motifs sont créés grâce aux tours de fils faits autour de l’aiguille et en fonction des endroits ou l’aiguille est piquée. Cette technique était surtout utilisée pour créer les fraises et les étoles.
  • Au fuseau est formée par le croisement des fils enroulés autour du fuseau. Cette technique permet un diversité de matériaux et donne une dentelle très fine.

Puis, son utilisation disparaît pendant la révolution et réapparaît à la période de Napoléon Ier.

Finalement, à partir du XIXème siècle la mécanisation de le dentelle apparaît. Tout d’abord c’est en Angleterre que les métiers à tisser la dentelle sont mis au point. Premièrement, le point de départ est le métier à tisser le tulle inventé par John Heathcoat (dont je parle dans cet article sur le tulle , le tulle peut imiter la dentelle). Puis Mr Leavers en 1814 reproduit les mouvements des fuseaux . Finalement, il allie le métier à tisser Leavers et le métier à jacquard en 1830. Le véritable métier à dentelle est l’association de ces deux métiers. Le métier Leavers permet le croisement des fils. Malgré la mécanisation, la fabrication de la dentelle demande toujours beaucoup de personnel car il existe 15 étapes nécessaires pour obtenir le produit fini.

La dentelle de Calais:

La dentelle et le tulle provenant d’Angleterre sont des produits fort demandés par les français. Napoléon en fait interdire l’importation pour soutenir les produits français. Les tensions avec l’Angleterre sous le règne de Napoléon créent une sur-production de tulle en Angleterre et beaucoup de chômage. Dès 1816 des fabricants décident alors de migrer en France, à Calais afin de créer la dentelle et de s’enrichir. Ils emportent avec eux leur métier à dentelle, les métier Leavers.

En 1840 c’est l’ère dentellière à Caudry et Calais.

Au début, les fabricants sont installés à Calais puis ils se déplacent à St-Pierre-lès-Calais à cause de la nuisance sonore créée par les métiers qui fonctionnent nuit et jour. Puis en 1885 Calais et St-Pierre-lès-Calais fusionnent (citedentelle).

Ainsi, les métiers actuels produisent une dentelle d’une qualité proche de celle au fuseau: c’est le label Dentelle de Calais.

Les étapes et métiers de création de la dentelle:

Plusieurs étapes sont nécessaires à la création d’une dentelle par un métier à tisser (lieuxdits):

  1. Esquisseur: Crée le motif
  2. Dessinateur: Traduit le motif sur une carte millimétrée
  3. Le perceur de carton: Perfore le carton qui guidera le métier à tisser selon le mécanisme du métier à jacquard
  4. L’ourdisseur: Dispose les fils de chaîne sur le métier à tisser
  5. Le tulliste: Surveille les fils qui cassent
  6. Le bobineur: Enroule les fils sur les bobines
  7. Le remoteur: Installe les bobines sur les charriots
  8. L’écailleur: Coupe le tulle intermédiaire au couteau circulaire
  9. L’effileur: tire les fils de jonction pour ne laisser que la dentelle.

Vous l’aurez compris, ces métiers utilisent comme base le tulle afin de créer le motif, puis une personne découpe le tulle afin de ne laisser que le motif.

La dentelle au point d’Alençon:

En 1851 cette dentelle est sacré “reine”. Elle a été mise au point par une Alençonnaise, Marthe La Perriere (1605-1677), en 1650. Elle introduit en France la dentelle à l’aiguille provenant d’Italie, le point de Venise. Puis elle avec l’aide d’autres personnes perfectionnent ce point pour créer le point d’Alençon qui donne une dentelle très fine. Il faut 7 à 15h de travail pour obtenir un travail qui a la surface d’un timbre poste. Depuis 2010 ce point est classé au patrimoine de l’UNESCO (visitalencon).

Utilisations:

Finalement, aujourd’hui la dentelle est surtout fabriquée pour l’ameublement et la haute-couture et les robes de mariées. La dentelle française a une reconnaissance mondiale. Les plus grands couturiers ne travaillent qu’avec de la dentelle d’origine française d’une très grande qualité. Chaque région à ses propres techniques (Bayeux, Caen, Chantily, Calais…). Les métiers utilisés dans les Haut-de-France et la Haute-Loire peuvent dater de 1930.

Conclusion:

En conclusion, aujourd’hui des métiers à tisser permettent la fabrication de la dentelle. Ces métiers ont été inventés en Angleterre puis importés en France afin de contrer l’interdiction d’importation instaurée par Napoléon. Cette histoire a permis de donner naissance à la dentelle de Calais qui est aujourd’hui un gage de qualité au niveau mondial. La dentelle française est celle utilisée par tous les grands créateurs de mode. Ce tissu utilisé depuis des siècles continu toujours aujourd’hui de connaître un grand succès

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *